Islande en décembre

De Reykjavik à Geysir, en passant par Vík í Mýrdal, Þingvellir, Skógar ou encore Mýrdalshreppur, Grindavík…Périple incroyable sur cette terre de feu et de glace

C’est parti ! Départ de Paris, avec seulement 3h30 de vol, afin d’arriver en Islande, pays des Vikings. La nuit, en ce mois de décembre, est présente de 16h30 à 10h30…Autant vous dire qu’il faudra vite s’acclimater à la fois à la vie nocturne, mais aussi au froid. Quoique, je m’attendais à bien pire. Je serai accueillie avec -7° C et un beau soleil. Cependant, le fait que le soleil se lève si tard, et se couche si tôt, donne une luminosité incroyable lorsqu’il fait « jour », c’est comme si vous étiez avec un coucher de soleil perpétuel, très bas, donnant des couleurs orange-rouge, splendide.

Je vous laisse ci-dessous la carte de l’Islande, afin de visualiser les sites que j’ai pu faire :

carte_isl


La 1ere journée sera placée sous le signe du relax, avec un détour au Blue Lagoon. Hélas, je le verrai de nuit, mais quel bonheur de se baigner dans un lagon « naturel » à 40°, avec une eau bleue azur et un petit smoothie épinard-gingembre, la tête au frais, le corps au chaud. Il faut cependant être honnête, il va également falloir s’habituer à l’odeur d’œuf pourri présente un peu partout en Islande, dès qu’il s’agit « d’eau ». L’Islande est la plus grand île volcanique au monde, ce qui explique les nombreux rejets de sulfures dans ses eaux, chauffées naturellement par géothermie. L’Islande résulte de 2 phénomènes simultanés (chose rare), à savoir la séparation de 2 plaques divergentes et la présence de « Hot Spot » (points chauds faisant remonter le magma en surface et créant de multiples volcans). Cette dernière ne fait pas partie de l’UE, mais elle fait partie de L’EEE.

Le Blue Lagoon est situé à Grindavík (2), à 20 minutes en bus de l’aéroport. C’est un lagon « artificiel » où les eaux à 40° C, proviennent de la station géothermale de Svartsengi. Le Lagon s’étale sur plus de 200 m et environ 1m20 de profondeur, en plein milieu d’une zone volcanique désertique. Sous vos pieds, du sable noir, autour de vous, des pierres de lave enneigées. C’est le paradis sur Terre. Une fois fraîchement débarquée de l’aéroport, me voilà en maillot de bain, à courir dans le froid pour m’y jeter, et j’y resterai environ 2h. Une fois sortie, une bonne douche vous attend avec des produits naturels à base d’algues, afin de bien vous nettoyer du sel et des sulfures (et de la petite odeur d’œuf pourri).

A l’entrée, on vous remet un bracelet avec une puce, afin d’acheter des boissons dans l’eau qui vous seront facturées à la sortie, en scannant votre bracelet. Oui, ils pensent à tout ces Islandais, mais je dois avouer que le petit verre dans le Blue Lagoon, ça en jette.

1937127_10156361580815788_5124271378632781460_n

Le petit inconvénient, ne mettez pas la tête sous l’eau, pour 2 raisons : la première c’est que vous aurez très très froid une fois la tête ressortie (votre corps est bien au chaud dans l’eau mais pas le reste), et l’eau est extrêmement salée, vous aurez donc les yeux qui piquent. Pour info, la couleur bleue plutôt laiteuse, est donnée par les algues présentent naturellement.

Sorry d’avance pour mes photos qui ont été prises de nuit, donc pas tip-top. Pour des photos de jour, c’est ICI sur Google images.


Après ce petit moment, direction l’appartement situé à Reykjavik (1), la capitale Islandaise (à 40 min du Blue Lagoon). Son nom signifie La Baie des Fumées, elle est la capitale la plus au nord du globe, comprenant 120 000 habitants. Ingólfur Arnarson, où de nombreuses statues à son effigie trônent dans la ville, est le fondateur de Reykjavik (viking Norvégien arrivé dans les années 800). A 22h30, l’appartement est trouvé, mais quelques minutes auparavant, je me suis stoppée nette face au phénomène très rependu dans la région, appelé Aurores Boréales. Ces dernières auront été furtives, environ 10 minutes, mais très lumineuses et d’un vert émeraude très prononcé. Je n’aurai pas la chance d’en revoir les nuits suivantes, pourtant très claires.

12360209_10156361611275788_859093559981330196_n
Reykjavik
1934927_10156361557245788_3967418341732790649_n
Aurore boréale

L’appartement est à 3 minutes à pieds du centre ville, si vous êtes intéressé, il s’agit du Einholt Appartement, face à l’hôtel Klettur. Très bon rapport qualité prix, surtout si vous réservez en avance, j’ai pu avoir -70% (442€ 4 nuits pour un appartement de 3/4 personnes). Ne soyez pas surpris par l’odeur de l’eau de la douche ou du robinet, ça pue encore et toujours l’œuf pourri mais tout à fait normal.

La ville est très mignonne. Elle donne à la fois sur la mer et sur la montagne. Beaucoup de petites maisons en bois de toutes les couleurs, avec un centre ville très dense, finement décoré avec des boutiques d’écharpes et de pulls à foison. On y trouve également de superbes Pubs (des pubs dédiés soit au chocolat, soit à la glace, ou encore plus simplement, à la bière), disquaires et restaurants… L’Islande m’a enchantée concernant leur musique, j’y reviendrai dans un futur article (ICI), mais c’est un pays très porté sur le sujet, qui a même son musée du Rock.

Au petit matin, on y croise des enfants allant à l’école, tous en combinaison de ski (des serveurs montent même sur le toit de leur restaurant pour animer un gros « Baloo bonhomme de neige » faisant coucou aux enfants). On en croisera aussi dans l’immense église. Oui, pour eux, Noel est sacré (même s’ils ont une façon de le fêter différemment que nous : ils croient aux 13 lutins dits les 13 pères noël, fils d’une Ogresse mangeuse d’enfants, et à son chat noir kidnappeur d’enfants qui n’auraient pas d’habits neufs. Ces légendes, si perturbantes pour les petits bambins, ont été interdites par une loi, mais la tradition d’offrir un habit neuf à noël est restée, ainsi que les 13 nuits précédents Noel, censées glorifier les 13 père noël).

1235148_10156361560950788_6061095467422993464_n
Le père Noel à l’aéroport
10400926_10156361607705788_48783300367089024_n
Un serveur agitant Baloo pour faire coucou aux enfants

Concernant les boutiques, elles ont, pour la majorité, du street-art sur les pans de murs nus, en rapport avec leurs produits. Une grande partie ont également un panneau « tax free », si vous avez l’occasion d’aller en Islande, ne vous privez pas d’utiliser ce service : lors de l’achat, vous dites au vendeur que vous êtes touriste, ainsi, ce dernier vous remettra une enveloppe avec le ticket de caisse, sur lequel il faudra indiquer votre nom et prénom, ainsi que le numéro de la carte bancaire. Il ne vous restera plus qu’à mettre l’enveloppe dans la boite dédiée, à l’aéroport (indiquée sur l’enveloppe) et vous serez remboursé de la taxe directement sur votre compte bancaire. Ex : sur mon écharpe à 4950 Kr, j’ai récupéré 900 kr (environ 10€).

1618503_10156361614145788_9071637084851276060_n
Tax Free

Autre particularité, 90% des fenêtres sont décorées d’un « triangle en bois » avec 7 bougies. Si quelqu’un a l’explication, je suis preneuse, je n’ai rien trouvé sur internet. Idem, leurs cimetières sont éclairés : au pied de chaque tombe, trône une croix en guirlande lumineuse (rouge, bleu, jaune)…Ça surprend puis finalement, j’ai trouvé ça très mignon. L’île est très croyante, ce qui explique le grand nombre d’églises, même dans les coins les plus reculés. Ils croient également beaucoup aux sorcières, Ogres ou encore Trolls.

1918673_10156361613685788_3880937362164678171_n
Le triangle mystérieux aux fenêtres
12369244_10156361587500788_2297491441778345409_n
Cimetières lumineux

Je vous laisse ci dessous une petite animation qu’il y a sur les murs blancs (sans street-art) :


Le lendemain, direction le glacier, Sólheimajökull (7), pour une randonnée de 5h. Après 2h30 de route, c’est parti pour les crampons aux pieds et le piolet, direction les canyon de glace et la poudreuse ! Temps radieux pour s’enfoncer dans la neige jusqu’au genou ou pour s’enfoncer dans des grottes de glace, à suivre les traces de la Perdrix des neiges. Ce glacier long d’une dizaine de kms, forme la langue glacière du Mýrdalsjökull, qui lui, s’étend sur plus de 600 km2. Ce moment fut extraordinaire, avec des paysages dignes des Alpes face à moi, et le glacier bleu azur sous les pieds ou au dessus de ma tête.

12369076_10156361558335788_2644475086410102501_n

10288725_10156361559365788_871132629172443168_n

12369033_10156361559085788_8638892363463611124_n

Pour info, l’Islande a des stations de ski alpin, leur plus haute montagne (volcan), culmine à 2100 m. Une des plus connues est à 20 min en voiture de la capitale.

Au retour, on passera par 2 cascades impressionnantes (mais ce n’était rien, comparé à celle qui m’attendait le lendemain) : Seljalandsfoss et Skogafoss, situé à Skogar (6). La première mesure 65 m de haut et en été, on peut se glisser derrière, dans la caverne, pour l’observer couler de l’autre côté. En décembre, le tout étant gelé de partout, impossible de s’y faufiler. La seconde est aussi haute mais plus large (25 m). Idem, en été, vous pouvez escalader la cascade sur son flanc Est, et découvrir des merveilles comme le massif du Landmannalaugar.

12359984_10156361599960788_1802656156674296506_n
Skogafoss
10458453_10156361597030788_2749656125515656742_n
Seljalandsfoss
1184778_10156361558275788_5994363393872069347_n
Skogafoss

Ensuite, départ pour un tout autre univers, celui des geysers. En avant pour le site de Geysir, qui donnera son nom, par la suite, à tous les autres « geysers » du monde. La route est magnifique, les champs sont couleur pastel, grâce aux lacs gelés et aux herbes blanches, les reflets sont verts-bleus, et tout brille comme des millions de petits diamants, c’est magnifique. Le soleil commence à se lever pour laisser apparaître un horizon rouge-violet sur les sommets des volcans enneigés. Un peu partout, on peut apercevoir des halos de fumées, nous rappelant sans cesse que sous nos pieds, ça boue ! Les paysages sont découpés en centaines de montagnes enneigées, de tailles différentes, toutes faites de roches noires. La neige est bien présente, mais bien moins que ce qu’a pu connaitre l’île jadis…

La visite commencera par celle d’une ferme cultivant des tomates grâce à la géothermie et des abeilles (pour polliniser)…J’y ai bu ma meilleure soupe de tomate de ma vie, accompagnée d’un petit pain sésame-cannelle pour 1000 kr, oui je me rappelle de ce détail. Pour info, l’Islande, est le premier producteur de bananes en Europe, autant vous dire qu’ils ne savent pas quoi faire du surplus d’énergie offert par leur sous-sol !

10392227_10156361588565788_3728986549689309418_n
Soupe de tomates

12369125_10156361588290788_663955324258664502_n

Il est 9h30, il fait encore nuit. Je croiserai également sur la route les fameux chevaux Islandais (simplement nommés l’Islandais), les seuls à pouvoir faire 5 danses (le Tolt et l’Amble, en plus du trot, galop et pas). Ce cheval est unique car aucun croisement n’a pu avoir lieu depuis les années 900, époque à laquelle a été interdite toute importation de chevaux non Islandais. Ce cheval est assez trapus et petit, ce qui le rend très mignon, comme tout en Islande.

11h, me voilà à Geysir (4). Contrée lunaire, habillée de centaines de trous enfumés, avec de l’eau en ébullition, et parfois des explosions : geyser. Le plus connu d’entre eux est Geysir (qui veut dire « jaillir »). Ce dernier est le plus haut geyser en activité, pouvant atteindre 130 m de haut. Il explose environ 5 fois par jour à ces hauteurs, sans compter de multiples éruptions toutes les 10 min à environ 30m de hauteur (ci-dessous ma petite vidéo)

Le site vous offre une vue imprenable sur une terre aride et rouge, alliant glace et eau bouillante (127°C en moyenne pour la plupart des « trous » en activité). Lorsque vous regardez à l’horizon, vous apercevez des dizaines de halos de fumées, dans un désert volcanique, où le temps semble s’être arrêté.

10527489_10156361570195788_938449119469936624_n

12366279_10156361590420788_8609924099212733533_n

12366437_10156361568475788_960931264138406736_n


Après le plat pays de Geysir à la Star Wars, direction une des plus belles merveilles : Gullfoss (5). Son nom signifie Chute d’or, dû à l’arc en ciel présent en permanence au dessus de ses chutes d’eau vertigineuses. Elle s’étend sur environ 70 m de large et environ 30 m de hauteur. J’ai eu la chance, je pense, de la voir en décembre, c’est à dire entièrement gelée sur sa partie haute, avec de nombreux stalactites reflétant les rayons du soleil. Ce site fut une grosse claque. On se pose devant et on observe, rien d’autre.

9871_10156361568170788_5881110661549666249_n
Gullfoss
1909691_10156361569350788_7836419823910659329_n
Gullfoss

Dans le périple, je suis également passée par le parc national de Þingvellir (8). Il a la particularité de mettre en évidence la séparation de la plaque Eurasienne et Américaine, grâce au long Graben (fosse tectonique) bien visible. Ce site est également très connu car il y a abrité le plus vieux parlement du monde, lAlþing, fondé en 930. La devise du pays est d’ailleurs Með lögum skal land byggja (la nation est construite sur la Loi). 

10409734_10156361596315788_4363765746674887751_n
Plaque Eurasienne

Ce parc est surnaturel, dans le sens où la brume des lacs gelés cachent la base des montagnes, l’horizon y est rouge, le silence est roi. Une petite église est visible dans le bas, mais on n’y ressent aucune présence humaine ni animale. Des cours d’eau tentent de s’écouler à travers la glace, et le Groben vous surplombe de par sa hauteur. J’apprendrai, en contemplant le lac gelé, qu’ici même, au moyen-age, les condamnés à mort y étaient noyés, au son du clocher de la petite église.


Une fois encore, changement radical de paysage, avec cette fois-ci, un départ sur la côte sud avec la mer et ses falaises. Direction Vík í Mýrdal (3), village situé dans le Mýrdalshreppur (rectangle noir sur la carte), connu pour sa population de Puffins (oiseaux à bec orange, bi colore noir/blanc, à pattes orange).

12360336_10156361575875788_2094402966139878705_n

La plage est faite de sable fin noir, typiquement volcanique. Au loin, on distingue des falaises, plus ou moins creusées à la Etretat. Une d’entres elles est visitable de l’intérieur car elle forme une caverne. Sa structure géologique n’est qu’un orgue basaltique, incroyable dans sa régularité. La mer est agitée, la neige commence à tomber, recouvrant le sable noir. Une fois encore, le temps semble être à l’arrêt.

12369191_10156361575515788_7838981799485945607_n


Et sinon, que mange-t-on ? Les spécialités tournent avant tout autour du poisson, notamment en apéro avec des poissons séchés (comme le requin), ou encore du saumon à la pelle. On peut manger dans les restaurants gastronomiques, de la baleine ou du puffin. Autre spécialité, la soupe de fromage dans du pain (je n’ai pas testé). Sinon, se sont les rois du yaourt, et de la glace.

12391130_10156361561790788_2962718210871963509_n

Niveau bière, la reine se nomme sobrement La Viking ! Elle est très bonne ma foi et à la pression, elle se boit sans fioriture. J’ai également goûté leur bière sans alcool qui trône dans tous les rayonnages, une bière à l’orange, pas mauvaise (également distribué dans l’avion). Il faut savoir qu’aucune bière avec alcool n’est vendue dans les magasins, du moins, il est difficile d’en trouver, il faut se contenter de Pills Light, de Viking Light et autres bières Light…

1184778_10156361562305788_7640795206510476518_n

En ce qui concerne les confiseries, ils ont pris tout ce que les USA ont pu leur apporter. On trouve donc les choco beurre de cacahuète mais également quelques bizarreries, comme le réglisse enrobé de chocolat. Ils adorent également tout ce qui est à base de cannelle (cakes, roulés, chewing-gum, pain d’épice…).


Vous l’aurez compris, ce petit voyage en Islande a été de toute beauté, 5 jours incroyables, qui me laissent présager un retour en terre Viking dès que je le pourrai. J’ai également vu des photos des sites en été, c’est le jour et la nuit, alors pourquoi ne pas tenter ce périple en été ? Mais sous la neige, en période de fête, la magie opère ! Par contre, n’oubliez pas vos crampons !

1655932_10156361578700788_3157000209291373171_n
Pneu de vélo

PS : petit bémol tout de même, la vie est assez chère. Sachez que 142 Kr (couronne Islandaise) valent 1€, donc les conversions ne sont pas simples, et acheter une écharpe 5000 Kr, est un grand minimum…

PS2 : je ne comprends pas pourquoi on écrit Islande, alors qu’en anglais, on la nomme Iceland (terre de glace), qui lui correspond nettement mieux !


==> Cliquez ICI pour la Galerie photos complète <==

10288725_10156361569045788_752096298820259143_n

4 réflexions sur “Islande en décembre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s