Queen + Adam Lambert – 16/01/2015, Paris Zénith

Par ici le résumé de la soirée !

Bon bon bon….Quand j’ai annoncé que j’allais voir Queen sur scène à Paris avec Adam Lambert, j’ai eu des« ppff, Queen sans Freddie ce n’est pas Queen » « de la merde » « inutile » « tribute band deluxe » bref …je préfère laisser couler car on est d’accord, Freddie n’est pas remplaçable mais la question n’est pas là, Brian May et Roger Taylor sont tout à fait légitime à continuer de faire vivre l’âme de Queen !! (surtout que moi et Freddie, longue histoire, donc qu’on ne me sorte pas ce genre de phrase toute faites).

J’avais vu Queen en 2008 avec Paul Rodgers, ils venaient de sortir un album ensemble (un très bon album) et le résultat à Bercy avait été formidable ! Du coup, je me suis longtemps tâtée car Adam Lambert n’a rien à voir avec Paul Rodgers et le prix des places ne m’a pas aidé. Mais il s’avère que j’ai pu obtenir une place gratuite en VIP donc là, le doute n’est plus permis, on fonce !
Me voilà donc à 18h30 devant le Zénith à faire la queue (car oui les fans sont déjà nombreux sous les parapluies) quand on me dit « pour les invitations, c’est au guichet 3, passez » hopolééééééé Mélou grille tout le monde pour récupérer sa petite place et entre la première dans un Zénith encore vide.

Me voilà donc posée, super bien placée dans le carré VIP où quelques minutes après tout un tas d’anglais (les parents du caméraman pour le DVD, les potes du manager etc) débarquèrent.
Pas de première partie, le concert doit commencer à 20h. La scène est caché d’un vaste rideau avec le logo du groupe. On peut apercevoir 3 grands écrans géant, une avancée de scène frontale ainsi que deux latérales surplombées de nacelles.

20h20 les lumières s’eteignent, la fosse est en euphorie et l’intro de One Vision monte crescendo jusqu’au moment où l’ombre géante de Brian May apparait et paf, le rideau tombe, tout le monde est debout et Adam Lambert arrive telle une diva scintillant de mille feux.
C’est donc parti pour 2h30 de live non stop au son parfait, au soli impeccables et propres et à une démonstration vocale et scénique exemplaire de la part du jeune Adam Lambert (gagnant d’American Idol).

Alors que dire de ce jeune queer ? Il a une voix époustouflante, ça c’est indéniable. Il a une gestuelle et un charisme remarquable, le tout agrémenté de tenues à la fois osées mais très classe. Oui Queen a besoin d’un leader à la hauteur du groupe. Autant Paul Rodgers était très effacé, autant que Lambert a su apporter le grain de folie. Le groupe est heureux, c’est le principal. Ils ont mis 20 ans à remonter sur scène et aujourd’hui, ils ont l’air heureux de partager la scène avec ce jeune qui n’a pas froid aux yeux.
Certains le prendront pour une caricature mais n’oubliez pas que Freddie savait jouer un rôle sur I Want To Break Free
Adam Lambert n’est pas là pour prendre la place de Freddie, ni pour en faire une imitation. Queen est venu le chercher et il a su répondre ! Alors oui, il joue des fesses, porte des talons sur 2 titres, a une gueule de boysband et pourrait être un mélange de Georges Michael/Prince/Conchita Wurst mais on s’en fout ! Il a assuré du début à la fin, en restant humble.

Quant aux autres membres, Brian est un monstre ! Les doigts courent à 200km/h sur le manche de la Red Special. Roger Taylor s’offre son fils en 2e batteur et se permet le luxe d’une petite battle familiale avant Under Pressure. Il prendra même le micro sur A Kind Of Magic.

Bref 2h30 de show vraiment merveilleux, avec les plus grands tubes repris au millimètre près. Adam Lambert n’a cessé d’occuper l’espace et pour ça bravo de capter un public non acquis à sa cause car, il faut être honnête, nous étions tous en attente et septique.

2 grands moments auront rythmés la soirée : Love Of My Life reprise en acoustic que par Brian May avec Freddie sur grand écran à chanter avec lui et à nous saluer. Idem sur Bohemian Rhapsody où la passation de pouvoir entre Freddie et Adam ne pouvait que vous arracher les larmes.

Alors allez-y, critiquez, mais je n’accepterai les critiques que des personnes présentes ce soir-là, car lundi soir, il fallait être au Zénith de Paris pour vivre ce beau et grand moment.
Et s’ils reviennent ? Je fonce, sans me poser de question.

PS : à ceux qui continuent de scander « Queen sans Freddie » blablabla, ne me dites pas à coté que vous allez voir ACDC, qui, pour rappel, n’a plus son chanteur original et que sur la tournée, il faudra faire sans son batteur et son 2e guitariste…..et par pitié, cessez d’écrire « Freddy » ou « Fredy » !!!

Bien sur que Freddie est unique et irremplaçable, tout comme la musique de Queen est intemporel et mérite d’être entendue sur les plus grandes scènes, encore aujourd’hui !

Setlist :
One Vision
Stone Cold Crazy
Another One Bites the Dust
Fat Bottomed Girls
In the Lap of the Gods… Revisited
Seven Seas of Rhye
Killer Queen
I Want to Break Free
Somebody to Love
Love of My Life
’39
A Kind of Magic
Bass Solo
Drum Battle
Under Pressure
Save Me
Who Wants to Live Forever
Last Horizon
Guitar Solo
Tie Your Mother Down
I Want It All
Radio Ga Ga
Crazy Little Thing Called Love
The Show Must Go On
Bohemian Rhapsody
We Will Rock You
We Are the Champions
God Save the Queen

Vous pouvez lire un autre avis dans ce très bel article

3242777694_2_2_HoPaF028
Toutes mes photos du Live sont sur le lien ci-contre

Mes vidéos :

Une réflexion sur “Queen + Adam Lambert – 16/01/2015, Paris Zénith

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s