Hellfest 2015 – Jour 1

Sticky Boys / Vulcain / Billy Idol / Godsmack / Motorhead / Alice Cooper / Judas Priest / Slipknot … Résumé du jour 1

Petit résumé de la journée du vendredi 19 aout 2015, en attendant le résumé de l’ambiance ;).

Cliquez sur les photos pour les agrandir si besoin.


Les hostilités auraient du commencer avec les Sticky Boys, un groupe que je voulais absolument voir car j’avais fait partie de celles et ceux qui ont financé leur premier album. Hélas, après un temps d’attente un peu long à la douche pour Léo, et une queue monstre pour accéder au site, je les ai loupés… Quoiqu’il en soit, je vous les recommande. Ils s’étaient fait connaitre avec la pub suivante :


Je suis cependant arrivée pour Vulcain, groupe français qui envoie le son et qui s’est fait plaisir grâce à un public ultra réceptif ! Comme ils l’ont dit « Ça fait plus de 40 ans qu’on est là, et en France ce n’est pas facile alors merci à vous » ! Le show terminé, standing ovation donc le groupe est revenu histoire d’en profiter un peu, et a lancé une chanson paillarde, reprise à l’unisson (enfin presque, parce que moi, je n’en connais aucune).

10012703_10155748686440788_706207262528352151_o


Ensuite sont arrivés les Quireboys…et on a vite zappé. L’orgue de cabaret ce n’est pas pour moi, bref je n’ai pas trouvé ça terrible

11415484_10155748686885788_5907940989732040035_o


Godsmack ! Belle découverte, un son assez fort et des compos pas trop mal. Groupe de Boston, allez regarder sur Tutube car leur style a évolué, à cheval entre Hard Rock et Progressif


Arrive enfin le moment que j’attendais de cette journée : Billy Idol ! On connait tout ses tubes, mais il se fait rare par chez nous. Il est revenu cette année avec un très bon album dont le titre éponyme sera choisi pour l’entrée de scène : Postcards From The Past.

Il n’a pas vieilli ! Même look (repris par Spike dans Buffy contre les vampires pour les personnes de ma génération), une patate d’enfer et de superbes réorchestrations avec de supers musicos ! Rien à dire, ça tient la route.

La setlist :

Postcards from the Past
Dancing With Myself
Flesh for Fantasy
Rebel Yell
Mony Mony
White Wedding
L.A. Woman

La galerie photo :

ICI

10984993_10155744887375788_3751329862708317473_n

Les vidéos :


Puis c’est au tour de Motorhead. Beaucoup de fans sont présents, hélas, la prestation nous laissera tous sur notre faim. Des morceaux raccourcis ou accélérés et une voix pas au top et surtout un groupe figé. Pour un festival pas de souci car prestation d’une heure, mais je ne me déplacerai plus pour Motorhead en salle pour un concert d’une heure 30…dommage car je souhaitais revoir Saxon mais ils tournent avec Motorhead qu’en 1ere partie…

Setlist :

Shoot You in the Back
Damage Case
Stay Clean
Metropolis
Over the Top
Guitar Solo
The Chase Is Better Than the Catch
Rock It
Lost Woman Blues
Doctor Rock
Orgasmatron
Going to Brazil
Ace of Spades
Overkill

11428223_10155748687235788_452542913133901813_o


Alice Cooper, la légende, va rebooster tout ça avec un show digne de ce nom comme il sait les faire. 1h15 de prestation avec les plus grands tubes et le matos qui va sur scène : son Frankenstein géant, son infirmière, sa guillotine, son sabre, ses billets, ses colliers de perle. Bref, à son age, il assure toujours autant.

Setlist :

Department of Youth
No More Mr. Nice Guy
Under My Wheels
I’ll Bite Your Face Off
Billion Dollar Babies
Lost in America
Hey Stoopid
Dirty Diamonds
Welcome to My Nightmare
Go to Hell
Wicked Young Man
Feed My Frankenstein
Ballad of Dwight Fry
Killer
I Love the Dead
I’m Eighteen
Poison
School’s Out


Il est venu le temps de LA tête d’affiche de la 1ere soirée, et pas des moindre pour ma part, Judas Priest ! Je venais de les voir au Zénith 2 jours avant, donc je n’ai pas fait de photos, simplement un film de 9.30 min sur le mythique You’ve Got Another Thing Comin’ :

Je n’ai rien à ajouter par rapport au live report que j’ai pu faire du concert au Zénith (à retrouver dans la partie « live report » de ce site). Cependant, en étant cette fois-ci  tout devant Rob, une chose m’a totalement choquée et je ne m’en suis toujours pas remise… Rob a un pantalon où on lui voit tout son attirail si vous voyez ce que je veux dire….et je ne suis pas certaine que Slip y soit…Son pantalon est en cuir sur les jambes, mais en toile très légère élastique au niveau des fesses et parties génitales. je peux vous assurer que de profil, tout se ballade à l’air et à la vue de tous ! Je ne suis pas la seule à avoir halluciné de ça et je dois dire que, d’avoir vu la « teub » de Rob …bah merde quoi ! Un peu de tenue bordel ^^ !

Le concert se termina sur un petit feu d’artifice, ce que nous n’avions pas eu au Zénith. Cependant, la setlist a été raccourcie de 2 titres (Love Bites et March Of The Damned).


Ensuite, il est temps de faire un petit tour chez Slipknot mais plus par curiosité que par musicalité. Ok, tous les mecs sont bien déguisés, il y a une recherche artistique que la scène et sur les musiciens (comme la batterie qui tourne sur elle-même) mais, voilà, il est 2h passés, c’est l’heure de l’apérroooooooooooooooooo (oui vous comprendrez ce mot une fois mon récap’ de l’ambiance écrit ici).

11115713_10155748689025788_4533809859495322621_o


Retrouvez toutes les photos et les vidéos des concerts dans la partie « Photos Live » et « Vidéos Live » du site dans la partie Concert !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s