Hellfest 2015 – Jour 2

Scorpions / Marilyn Manson / The Answer / Ace Frehley / Airbourne / Slash / ZZ Top / Faith No More

On continue avec le résumé de la 2e journée (toujours en attendant le bel article sur l’ambiance et le bilan de ces 10 ans, le meilleur pour la fin).

Comme toujours, cliquez sur les photos pour les agrandir si besoin.


On commence les hostilités avec un super show de The Answer. Ce groupe Irlandais dans la pure lignée d’un hard blues rock, a su faire bouger la terre Clissonnaise. Allez les écouter, j’avais acheté leur premier album et je suis ravie de voir qu’ils commencent à réellement émerger par chez nous.

11209404_10155748690000788_8430685299379355683_n


Go to Ace Frehley ! 3 jours après le concert de Kiss au Zénith, me voilà devant une des légende du groupe, l’ancien guitariste et fondateur du groupe, de 73 à 82. Après avoir écouté son tout nouvel album, j’avais hâte de le voir sur scène ! Et bien aucun regret ! Tout simplement génial, en dehors de 4 reprises de Kiss, le reste de son répertoire vaut son pesant de cacahuètes. Son guitariste est tout aussi incroyable et le duo fonctionne à merveille. Le chant est divisé entre le batteur, Ace et le guitariste (sosie de Keith Richards).

Setlist : 

Rocket Ride (KISS song)
Toys
Love Gun (KISS song)
Space Invader
Snow blind
Rock Soldiers
Bass Solo
New York Groove (Hello cover)
2 Young 2 Die
Shock Me (KISS song)
Ace Frehley Guitar Solo
Deuce (KISS song)

Galerie Photos : 

ICI

10392453_10155748666700788_7229959718564362788_n


Airbourne !!!!! Un des grands moments !! Bon cependant, pas mal de soucis pendant le show : 2 grosses coupure son, sans que le groupe ne s’en rende compte…Plus de 5 minutes sans son, un public survolté et pas de possibilité de rejouer les 2 morceaux car le temps en festoch’ est compté. L’organisation a expliqué que la surpuissance a fait sauté le réseau et que les groupes électrogènes n’ont pas pris le relais (ces coupures ont aussi eu lieu sur d’autres concerts…)

En plus de ces coupures de son, j’ai frôlé le traumatisme crânien en me prenant un crane sur mon crane. Résultat : une mâchoire qui claque et 10 sec d’absence total au sol. Heureusement tous les festivaliers ont su prendre soin de moi et malgré l’oreille ouverte qui a affolé tout le monde, je suis bien revenu parmi les Hellfesteurs ^^

Airbourne a tout donné, et a su enchaîner ses tubes. Je trouve qu’ils se démarquent de plus en plus de leurs influences AC/DC, même si le chanteur se l’est joué Bon Scott en traversant la foule sur les épaules d’un gars de la sécurité.

Cependant, pour cette année, pas de grimpouille sur les structures de scène à plus de 50 m du sol !

Setlist : 

Ready to Rock
Too Much, Too Young, Too Fast
Chewin’ the Fat
Girls In Black
Cheap Wine & Cheaper Women
Black Dog Barking
Diamond in the Rough
Stand Up for Rock ‘n’ Roll
Live It Up
Runnin’ Wild

Galerie Photo :

ICI

11540891_10155748690670788_1865778828095984014_n


Ensuite est venu le temps de Slash. Fidèle à lui même avec Myles Kennedy au chant. Grosse montée de jouissance sur le titre Anastasia et You’re a Lie (mes titres favoris sur l’avant dernier album). Clisson a su chanter à l’unisson sur les 3 reprises des Guns N Roses, avec une intensité folle propre à tous ces gens merveilleux.

Setlist :

You’re a Lie
Nightrain (Guns N’ Roses cover)
Avalon
Back from Cali
You Could Be Mine (Guns N’ Roses cover)
The Dissident
World on Fire
Anastasia
Sweet Child O’ Mine (Guns N’ Roses cover)
Slither (Velvet Revolver cover)
Paradise City (Guns N’ Roses cover)


C’est au tour de ZZ Top d’entrer en piste ! Depeche Mode a retenti juste avant l’entrée de scène, j’étais subjuguée ! Surveillé de près par Slash en coulisse, le trio a délivré un show somme toute banal. Une setlist lambda et un jeu qui leur est propre mais après tout, ça fonctionne, pourquoi faire plus ?

Setlist :

Got Me Under Pressure
Waitin’ for the Bus
Jesus Just Left Chicago
Gimme All Your Lovin’
Pincushion
I Gotsta Get Paid
Foxy Lady (The Jimi Hendrix Experience cover)
Chartreuse
Sharp Dressed Man
Legs
La Grange / Sloppy Drunk Jam
Tush

La galerie photo : 

ICI

11038686_10155748673115788_429165210856798513_n 10411749_10155748672550788_7067042809672461473_n


Faith No More…Je vais me faire des ennemis mais qu’est ce que je me suis fait chier !!!! Une scène décoré par mamie, avec des fleurs en plastique PARTOUT, et un groupe habillé tout de blanc en lin avec des colliers de bois, digne d’une secte. Musicalement ? Je n’ai rien compris ! Bref trop long, je passe mon tour !


Il est enfin arrivé le temps de….SCORPIONS !

Difficile d’enquiller après un tel show que nous a offert le Hellfest et Couturier (le célèbre artificier), j’y reviendrai dans le post consacré à l’ambiance du festival.

Mais Scorpions n’a peur de rien ! A 23h25, les voici avec leur toute nouvelle setlist, leur toute nouvelle scène et le retour de James Kottak ! Je suis au premier rang ce qui ne fut pas un avantage finalement : l’avancée de scène est trop haute, on ne voit pas le groupe, sauf quand ils viennent tout devant. Par chance, ils y viennent très souvent !

Quelle patate bordel, tout le monde est unanime, et pourtant, il y a beaucoup de métaleux durs comme le fer dans la foule, venus par curiosité, et ils ont adoré ! Je me souviens d’une phrase de mon voisin de tente, un gros gros fan de doom qui a dit en se levant « putain les Scorps, ils savent ce qu’ils font, à leur âge, balancer autant, ils m’ont tué« 

Il faut dire que la setlist est sacrément punchy ! On n’échappe pas à Still Loving You ou Wind Of Change mais finalement, elles transpercent toujours autant. Merci pour Always Somewhere qui me fera toujours tirer les larmes (hélas, ma vidéo vient d’être retirée de youtube pour droits d’auteur ??!!)

Le concert a été diffusé en direct sur Arte Live Web et vous avez pu voir ça ^^ :

10359548_10155731924060788_6931781395610380247_n

Heureusement qu’ils sont revenus à la raison et qu’ils ont abandonné l’idée de retraite ! Ils ont une forme d’enfer, c’est impressionnant ! La voix est intacte, les chansons parfaites, l’osmose avec le public aussi, ils sont heureux d’être là, ça se ressent, ils ne sont pas là que pour assurer le boulot ! Bref, hâte de les retrouver à Bercy en novembre prochain.

Si vous regardez ma MAGNIFIQUE galerie photo de ce concert, vous pourrez voir que Matthias a particulièrement aimé ma main et mes minions car il se marre bien, ainsi que James qui me sort une tête comme lui seul sait les faire.

La setlist contient les tous nouveaux titres de leur nouvel album, ainsi que des pépites des années tout début 70 ! OUAIS 50 ans de carrière, ça se fête !

Setlist : 

Going Out with a Bang
Make It Real
The Zoo
Coast to Coast
Top of the Bill / Steamrock Fever / Speedy’s Coming / Catch Your Train
We Built This House
Delicate Dance
Always Somewhere / Eye of the Storm / Send Me an Angel
Wind of Change
Big City Nights
Dynamite
In the Line of Fire
Kottak Attack
Crazy World
Rock ‘n’ Roll Band
Blackout
Still Loving You
Rock You Like a Hurricane

La galerie photos (LA SUPERBE GALERIE PHOTOS) :

ICI

11057835_10155744862860788_1410676355454434149_n 11540926_10155744860280788_7226736010603510563_n


Et là, il est temps d’aller voir Marilyn Manson, après un serrage de main de Zégut (idem, je raconterai ça dans le post dédié à l’ambiance du festival). S’il y a bien un mythe qu’il me manquait à mon panel de concerts, c’est lui ! à 1h du matin, le prince noir arrive sur scène (et les commentaires du genre « oh tu as vu, il a grossi », également). La foule est calme, je m’attendais à bien pire. Quant à Manson, pas du tout le personnage décrit pendant des années sur scène. Il s’est surement assagit mais ça me va car musicalement c’est excellent et c’est ça qui compte !!! Un son d’enfer éclate les étoiles de Hellfest. Cependant, Manson est à l’ouest, il n’arrive pas à mobiliser la foule à qui il demande de souhaiter un joyeux anniversaire à son guitariste. Véxé, il nous le fera payer en laissant trainer d’interminables silences entre chaque titre, faisant retomber la pression comme un soufflet !

Le seul moment d’échange fut quand il attrapa une tortue géante gonflable qui traînait dans la foule. Hélas pour elle, elle termina découpé en morceau par son micro en forme de couteau de boucher.

Autre déception pour moi, il n’a pas chanté Personal Jesus mais a préféré Sweet Dreams (c’est un soir sur 2). En dehors de ça, je suis ravie d’avoir pu le voir et l’entendre, mais très frustrée du manque d’enchaînement des titres et de la non réceptivité du public.

Setlist

Deep Six
Disposable Teens
mOBSCENE
No Reflection
Third Day of a Seven Day Binge
Sweet Dreams (Eurythmics cover)
Angel With the Scabbed Wings
Tourniquet
Rock Is Dead
The Dope Show
Antichrist Superstar
The Beautiful People

La galerie Photos : 

ICI

11659282_10155748679525788_4246194238417328081_n

Vidéo :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s