Petits avis sur des « nouveautés » musicales (du moins, datant de cette année)

Dave Gahan & Soulsavers / Def Leppard / Keith Richards / The White Buffalo / Aerosmith /  Hubert-Félix Thiefaine / Prince / Mylène Farmer / Muse / Iron Maiden …


  • Dave Gahan & SoulsaversAngels & Ghosts17/20

C’est la 2e collaboration entre Dave Gahan, le chanteur de Depeche Mode, et Soulsavers. En 2012, la sortie de The Light The Dead See m’a littéralement comblée donc autant vous dire que Angels & Ghosts avait la pression.

Depuis que Dave a fait ses preuves auprès de Martin Gore, en tant que compositeur et parolier, celui-ci est bien plus épanoui que ce soit au sein de Depeche Mode (et ses titres son en harmonie avec ceux de Martin), qu’au sein de ses projets solo (2 albums solo et 2 albums avec Soulsavers).

Alors que dire d’Angels & Ghosts ? Il est différent du 1er album : beaucoup plus gospel et blues. Alors on aime, ou on n’aime pas, mais tout le monde ne peut etre que d’accord sur la qualité de l’ensemble. J’ai mis quelques écoutes à m’y faire, en dehors du tube All Of This And Nothing, et puis la magie opère. Plus d’une semaine qu’il m’accompagne avant de m’endormir et c’est du pur bonheur.

La voix de Dave Gahan est tout simplement incroyable, il peut se targer aujourd’hui de faire parti du haut du panier ! Les orchestrations sont parfaitement équilibrées entre voix de choeurs et instruments, une superbe toile de fond pour sublimer la voix de Dave, profonde et puissante.

L’album est très homogène (lenteur, douceur) malgré 3 titres qui se distinguent (Shine, All Of This And Nothing, Tempted). On pleure sur One Thing, on s’envole sur You Owe Me, on se calme sur Don’t CryAngels & Ghosts place la barre très haute dans ce domaine musical, et de l’avoir entendu en live, je peux vous assurer que c’est démentiel.

Alors pourquoi QUE 17/20 ? Et bien parce que 9 titres c’est trop court, et que je mets un bémol sur le côté « trop lent » qui peut en refroidir plus d’un, et donc demande plusieurs écoutes pour être adopté à sa juste valeur.


  • Keith RichardsCrosseyed Heart15/20

3e album solo pour Monsieur Keith Richards ! Il était attendu, 15 ans que c’était le désert. Du coup, une grande attente est souvent synonyme de déception. Dans l’ensemble, c’est un bon album alternant ballades et titres plus pêchus. Le résultat final, donne quelque chose de typiquement Richards, rassurez vous, il n’a pris aucun risque. On est dans la pure lignée du blues comme sait si bien le jouer Keith. Mes titres favoris reste Amnesia, Trouble, Heartstopper et Something Is Nothing, il y a tout ce que j’aime pour du Richards ! Par contre, n’étant absolument pas fan de Reggae, je n’aime absolument pas Love Overdue, par chance, ce sera le seul titre aux sonorités Jamaïcaine.

Avec ces 15 titres, Crosseyed Heart réussi à nous faire voyager, alors contrat rempli. Cependant, il lui manque juste 2 ou 3 réels tubes qui le mettrait plus en avant par rapport à ses 2 prédécesseurs.


  • PrinceHit N Run05/20

Outch ! Quel regret d’avoir acheté ce CD ! J’ai cru à une blague en l’écoutant, du genre le disquaire qui n’aurait pas mis le bon disque dans la bonne pochette…Mais non. Pourtant, les 10 premières secondes commençaient bien, avec un récap’ en accéléré des tubes de Prince et puis le choux retombe aussitôt quand le premier titre commence vraiment. Ceux qui aiment la soul, le RnB et le funk, pas de souci, vous aimerez. Pour ma part, je pensais retrouver le Prince des 80’S mais on est à 10 000 lieux de ça !! Alors oui, il a tenté, il s’est ré-inventé mais comme ce style musicale ne m’est pas familier, je n’ai absolument pas accroché et je ne le remettrai pas sur ma platine de suite. J’ai essayé pourtant de l’écouter et ré écouter, mais ça ne prend pas.

(je ne trouve pas de vidéo sur tutube à vous mettre, désolée)


  • The White BuffaloLove and the Death of Damnation14/20

Quelle magnifique découverte grace à la série Sons Of Anarchy ! J’étais tombée sous le charme de son premier album Once Uppon A Time In The West, puis du 2e Shadows Grey And Evil Ways. tous les 2 vraiment merveilleux. Je me suis donc précipitée sur le site Pledge Music pour participer au financement du 3e album .

Pour faire simple, sa voix est fantastique, elle a la particularité de vous accrocher tout de suite et de vous faire oublier une composition moyenne. C’est en ça que ce nouvel album est en deçà des 2 précédents. Les mélodies ne sont pas toutes aussi réussies. On retiendra cependant le très bon Modern Times et Rocky

The White Buffalo reste fidèle à ce qu’il sait faire, si vous aimez son univers, vous aimerez cet album (go to farwest !). Mais je vous conseillerais tout de même de commencer par le Once Uppon A Time In The West

Cet album est parfait pour l’hiver qui devrait arriver, au coin du feu, du pur bonheur.


  • Texas 2518/20

Ne vous fiez pas à la note qui est un peu faussée : en effet, 25 est un album Best-Of, donc forcément, partant de là, on ne peut qu’aimer. Si j’en parle c’est que 25 est sorti en 2 formats et qu’il ne faut pas vous contenter de la version 1 CD car vous risqueriez d’être déçu.

25 compile 12 titres des 25 ans de carrière du groupe. Ces 12 titres ont été entièrement revus dans des versions vraiment surprenantes (plus soul) + un titre inédit Start A Family. Voilà de quoi est composé le 1er CD. Si vous souhaitez avoir les titres dans leur version originale, il vous faudra prendre le coffret 2 CD et là, je mets un 18/20. Le mix des 2 comblera n’importe quel fan ou n’importe quel amateur.

Ces nouvelles versions vous font re découvrir des tubes comme I Don’t Want A Lover, Conversation, Black Eyed Boy, Inner Smile…et redonne un coup de jeune !


  • AerosmithLive At Donington18/20

Tout comme la critique au dessus, ne vous fiez pas à cette note car elle concerne un album live, composés ainsi que de tubes. Cependant, je tiens à en parler, car les DVD d’Aerosmith se font rares, surtout dans cette qualité.

Le concert a été filmé au Doninghton en 2014 (même tournée que celle qui est passée au Hellfest) et il vaut le détour pour tout amateur du groupe ! Le coffret existe en version 2 CD + 1 DVD et c’est à cette version que je mets un 18/20.

En plus de la superbe setlist choisie pour cette tournée, le groupe est en grande forme, soudé et Steven toujours plus fou et attirant. Le son est impeccable, sans parler de l’image sans faille.


  • Def LeppardDef Leppard12/20

Alors là, que dire…Je ne pensais pas qu’un groupe pouvait se plagier lui-même ! Oui c’est très bizarre comme sensation, mais Def l’a fait. Ils se sont plagiés, sur des titres des 80’s et du coup, je reste clairement sur ma faim car on passe à chaque fois à 2 doigts du gros tube, mais ça n’opère pas. Et le pire ? C’est que je ne sais pas pourquoi, vu qu’ils se sont plagiés, ça devrait fonctionner à fond, mais non.

Ecoutez Let’s Go, votre cœur s’emballe sur les premières notes, vous vous dites « purée génial, enfin un groupe qui revient à ses sources pures et dures, en 2015 ! » et puis le couplet arrive et là, c’est le drame. Pourtant, les soli sont présents, le son est le même bordel, la voix aussi, mais je n’accroche pas à 100% et ça m’emmerde de le dire.

Je suis peut être un peu sévère avec un 13/20 car dans l’ensemble, ce n’est pas du tout mauvais mais il n’y a pas de tube, et c’est du réchauffé qui n’explose pas en milliers de paillettes…

Le titre Sea Of Love me dit clairement quelque chose dans son intro, j’ai déjà entendu, note pour note ce titre (si quelqu’un peut m’aider ? Du Blink ? Du Sum 41 ?). Pour ce qui est des autres titres, le son Def Leppard est intacte, la voix également, mais quand j’entends par exemple, We Belong, je me dis « c’est une version palotte de Love Bites », ou encore Dangerous qui, dans son intro, sort tout droit d’un Hysteria…Bref vous avez compris le principe.

Difficile de juger cet album (14 titres) car le paquet est mis dans les intros, dans l’ambiance voulue très 80’s mais il y a un truc qui cloche. Je retiendrai tout de même le Man Enough qui sort du lot.


  • Hubert-Felix ThiefaineStrategie de l’Inespoir (ré-édition avec live) – 17/20

A la base, Strategie de l’Inespoir est un très bon album, auquel j’aurais mis 15/20. Mais là je note sa ré édition avec le live donné à la Maison de la Poésie. Le coffret rassemble donc 2 CD, dans un superbe boitier en carton contenant également un bandeau en dentelle, comme sur l’illustration de la pochette initiale.

Ce second CD reprend donc 8 titres joués en live en juin 2015 et les versions sont superbes :

1. Petit matin 4.10 heure d’ete
02. Affaire Rimbaud
03. Syndrome albatros
04. Libido moriendi
05. Compartiment C voiture 293 (Edward Hopper 1938)
06. Je t’en remets au vent
07. Des adieux
08. Les dingues et les paumes


  • Mylène FarmerInterstellaires14/20

Un retour de Mylène Farmer, ça se surveille toujours en grande pompe ! Hélas, ces derniers temps, je commençais sérieusement à décrocher, même si ses prestations live relevaient toujours du grand art. Combien de fois ai-je pu dire « mais merde, ressort nous du Anamorphosée, du Ainsi soit-je » ! 3 ans après Monkey Me, l’espoir était toujours là alors j’ai entendu le single Stolen Car avec Sting et retravaillé par The Avener, puis j’ai entendu le titre Insondables…J’avais le cul entre 2 chaises, on passait du top au pire en 2 semaines ! C’est donc la première fois que je n’ai pas pré commandé l’album de Mylène Farmer, en souhaitant l’écouter auparavant…

Vendredi, à minuit, Deezer ouvre ses chakras et je m’engouffre dedans. Le titre ouvrant l’album, Interstellaires (qui donne son nom à l’album) est une pépite, sorti tout droit des entrailles d’un XXL et Vertige. Enchaîne alors Stolen Car, puis A Rebours qui a la particularité d’être un titre parlé dans les couplets (ça peut surprendre, mais le changement est là) ! Le 4e titre m’emballe autant que les précédents, bordel que se passe-t-il ? Mylène est donc bien vivante ? OUI !

Re bonjour les instruments, au revoir les beats trop électros commerciaux (même s’ils sont encore présent légèrement, pour mon grand plaisir car très équilibrés avec le reste). On peut même y entendre des sonorités à la Get Lucky de Daft Punk.

L’écoute se poursuit, je n’adhère toujours pas à Insondables mais heureusement les 2 qui suivent me replonge dans le voyage céleste avec les é très bons titres Love Song et Pas d’Access (Je suis Birdy = Je suis Charlie ? Dixit Audrey). Donc si je résume, j’en suis à 6 titres que j’aime, on a donc passé la moyenne sur 11 titres, ouf !

Cependant, les titres suivants sont plus mous et moins accrocheurs en ce qui me concerne. Une chanson est interprétée en anglais, il s’agit d’une reprise du groupe Cheap Trick  I Want You To Want Me, et c’est hélas le titre que j’aime le moins de l’album.

Alors j’hésite entre un 14 ou 15, quel dilemme hein ? S’il y avait eu un 7e titre que j’aimais vraiment, je lui aurais mis un petit point de plus héhé, mais je chipote. Si vous aimez Farmer, soyez rassurés, elle est de retour ! C’est frais, c’est le mix entre l’album Bleu Noir et Anamorphosée (comme je l’ai déjà dit, entre son album le plus difficile d’accès mais le plus élaboré, avec son plus osé). Dommage qu’aucune tournée ne soit prévue pour le moment car ces titres en live devraient faire exploser n’importe quelle salle !


  • MuseDrones13/20

Eux aussi s’étaient perdus dans un désert ! Alors j’y allais sans aucun espoir de retrouver le bon vieux Muse des Time Is Running Out ou Uprising. Quelle belle surprise à l’écoute de Drones. Disons qu’ils reviennent dans les rails du chemin sur lequel je me trouvais il y a quelques temps. 3 tubes ici : Psycho (excellent), Reaper et Dead Inside. Il y a également Globalist (typiquement épique et aérien de Muse) et The Handler au riff efficace.

L’album inscrit 12 titres mais il y en a en vérité que 10 (les 2 autres sont des intros parlées). C’est donc un retour gagnant, mais je n’adhère pas encore totalement, peut être ai-je muri et que le son Muse ne me correspond plus ? Quoiqu’il en soit, les fans doivent être conquis de ce nouvel opus.


  • Iron Maiden – The Book of Souls – 16/20

Maiden sont les seuls à faire ce qu’ils font, depuis le début et encore aujourd’hui. Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Investir dans un album d’Iron Maiden aujourd’hui reste un gage de qualité. Alors certes, aucun risque, Maiden déroule ses compositions d’un titre à l’autre on voyage dans leur univers, dans celui dépeint par Eddie, et tout s’écoute d’une traite. Maiden a pris l’habitude, je trouve, de construire ses albums de façon conceptuelle, c’est à dire que c’est un tout, un ensemble : on ne se dit pas « tiens, je vais écouter la n°2 puis la n°5 », non, ici on écoute l’ensemble des titres comme une seule composition.

Le bémol que je vais mettre à cet album c’est sa longueur ! 2 CD pour 11 tires… Maiden s’est perdu dans ses envolées lyriques avec des titres dépassant parfois les 10 min voire 18 min pour celui cloturan l’album. Mais le pire, c’est que ça passe sans difficulté ! Par contre, si vous écoutez Shadow Of The Valley, vous serez, je pense, tout aussi stupéfait que moi de cette intro identique à 95% au titre Wasted Years !!

The Book Of Souls n’a pas vraiment de défauts, hormis le bémol évoqué ci-dessus. Tous les titres s’imbriquent entre eux, une belle cohésion, avec quelques surprises comme l’arrivée d’une intro piano-violon magnifique (Empire Of The Clouds), assez rare dans leur discographie.

4 réflexions sur “Petits avis sur des « nouveautés » musicales (du moins, datant de cette année)

  1. Belle rétrospective bravo 🙂 .
    Pour maiden par contre leurs carrière a été plus compliqué , ça n’a pas été un enchainement de bons albums loin de la .
    Le groupe a subit une longue traversé du désert, depuis 1992 seul un ou deux morceaux ressortais de leurs album .
    Et c’est précisément pour ça que « the book of souls  » a été accueillit avec autant d’enthousiasme , car c’est une belle résurrection .
    Pour le reste je suis plutôt d’accord avec toi méme si certains morceaux me font surtout penser a « powerslave » et « speed of light » semble sortie des session de l’album piece of mind .
    C’est tout pour maiden .

    Pour Keith Richard je trouve dommage que tu n’aime pas le reggae car le morceau en question est très réussit presque plus que les reggaes qu’il a pondue pour les stones .
    Le coté non tubesque est celons moi volontaire .
    En effet après avoir écrit des hymnes comme satisfaction ou sympathie for the devil on ne peut pas reprocher a Keith de s’éclater surtout lorsqu’on obtient un album de ce niveau .
    De plus comme tu l’a dit ce manque de tube ne ramollit pas l’album et trouble a un riff entrainant vite assimilable .

    Pour finir , sure Aerosmith le grand point fort c’est sans aucun doute leurs entré en scène « train kept a rollin » est idéal pour démarrer et en enchainant avec « eat the rich » et  » love in an elevator  » Aerosmith avait déjà gagné l’adhésion du publique après trois morceau , la dessus rien a dire .
    Mais au niveau des ballade on peut reprocher la présence des sirupeux « jaded » et « I don’t want to miss a thing  » alors qu’Aerosmith a des ballades tellement plus intéressantes dans son catalogue .

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton avis ! Pour Maiden je partage mais j’avais adoré Final Frontier 😉
      Pour Keith, en effet là on tombe pile poil dans les gouts de chacun, le reggae …et pour ce qui est des tubes, je ne pensais pas à ses compos pour les stones, mais pour ses 2 CD solo surtout vis à vis du Talk is Cheap, crotte 15 ans d’attente mais ça ne m’emp^che pas de l’écouter en boucle, quand je parle « tubes » c’est la façon d’attirer des personnes qui ne sont pas forcément des aficionados, une porte d’entrée disons, au super répertoire que peut créer Keith.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s