Life

Lorsque Anton Corbijn sort un film, c’est un événement à ne pas manquer

Me revoilà dans mon petit cinéma dit « d’arts et essais » pour aller voir Life (en VOSTFR comme tous les films dans ce cinéma, je le dis car ça aura sa petite importance pour la suite). Life est le nouveau film d’Anton Corbijn, centré cette fois-ci sur l’histoire des photos du magasine Life de James Dean, prises par le photographe Dennis Stock


Pourquoi un événement ? C’est surement la fan de Depeche Mode qui parle, mais Anton est le plus connu des photographes et réalisateurs (de clips, de concerts et de longs métrages) du milieu de la new wave et du rock.

anton-corbijn-dave-gahan
Dave Gahan et Anton Corbijn

Il est à l’origine de « l’image » de Depeche Mode : on ne compte plus les clips (+ de 18 clips : A Question Of Time, Enjoy The Silence, Personal Jesus, Never Let Me Down, Behind The Wheel, In Your Room, Barrel Of A Gun, Suffer Well …….. ou encore plus récemment Should Be Higher…..), ni les conceptions de scènes et de DVD de concerts filmés… Anton est d’ailleurs très souvent présent sur les dates des tournées du groupe. Il est également très proche de U2, des Rolling Stones et j’en passe.

Keith_Richards_by_Anton_Corbijn
Keith Richards par Anton Corbijn

Il a également réalisé des clips pour Joy Division, Metallica, Nick Cave, Johnny Cash, Front 242, Nirvana, Peter Gabriel.

Bref, Anton est un mordu de musique et un photographe hors pair avec sa petite marque de fabrique, à savoir le noir et blanc (et parfois à gros grains).


Concernant sa filmographie de longs métrages (4 films), il a réalisé un chef d’oeuvre absolu : Control.

Control est un film en noir et blanc, relatant la vie de Ian Curtis (chanteur de Joy Division). C’est un film magnifique, et la prestation de l’acteur Sam Riley est tout simplement incroyable, je vous le conseille !


Donc oui, un nouveau film d’Anton est un événement. Cette fois-ci, et une fois de plus, le sujet me botte vraiment ! James Dean, la légende fauchée en pleine ascension, dans les 50, à New-York, j’y vais les yeux fermés.

Le film (en couleur) tourne autour de la rencontre entre Dennis Stock, un jeune photographe pour Life, qui souhaite être propulsé au rang des génies de l’objectif, et James Dean, acteur de 24 ans, qui peine à décrocher le rôle de sa vie dans La Fureur de Vivre.

Dennis croise James lors d’une soirée d’un célèbre réalisateur de l’époque, que tout le monde convoite pour être choisi dans son prochain film (La Fureur de Vivre). Dennis voit tout de suite en James, une star et le suppliera de faire un shooting photo pour lancer sa carrière. A l’inverse, James, qui peine à percer dans le milieu, hésite mais comprendra que cette collaboration pourrait l’aider à se faire une image.

La suite, on la connait, du moins à travers les clichés de la star immortalisée par Dennis.


Le film est lent mais d’une précision incroyable lorsque vous comparez les vrais clichés, avec ceux du film. On découvre un James Dean très fragile, perdu dans ce monde de showbizz où tout semble aller trop vite. La pression mise par M.Warner n’arrange rien, et James reste un gamin de 24 ans avec toute sa rébellion et le mal d’être éloigné de sa famille.

Dennis quant à lui, le citadin de New-York ne jure que par James Dean. Il refuse tous les projets de reportage photos donnés par sa boîte, dans l’espoir que James finisse par accepter son offre. Ensemble, ils partiront dans l’Indiana, loin de la vie de Los Angeles et de New-York, dans la famille de Jimmy, et feront les célèbres clichés photos qui paraîtront sur 4 pages dans Life (à partir de la 125e page…).

2 semaines après, James partait pour jouer son 2e rôle dans la Fureur de Vivre, puis décédera 7 mois plus tard (30 sept 1955). Dennis, lui, connaîtra la gloire jusqu’à la fin de sa vie suite à ces clichés, il intégrera la célèbre agence Magnum et décédera à l’âge de 81 ans en 2010.


Les acteurs jouent à merveille (Robert Pattinson dans le rôle de Dennis et Dane Dehaan dans celui de James Dean). Mais alors, mention spéciale pour Dane Dehaan ! Sa voix m’a envoutée, d’où le fait que de voir ce film en VOSTFR est très important. Il est vraiment formidable et la ressemblance peut être troublante (s’il avait fait 5kg de moins, ça aurait été le sosie).

Life_Anton_Corbijn


Le film est sorti en septembre, mais il fait partie de la sélection Télérama, donc il est de retour sur les écrans uniquement cette semaine. Si vous avez l’occasion, allez-y.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Sacriledge dit :

    Avec regrets je n’ai pas encore pu le voir, ça me confirme que j’ai loupé un truc ! A rattraper !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s