Adele – 10/06/16, AccorHotels Arena, Paris

Du rire aux larmes, un magnifique moment en compagnie d’une voix extraordinaire

Adele, la chanteuse la plus intouchable du moment, pulvérisant tous les records de vente, posait ses valises pour 2 soirs à l’AccorHotels Arena de Paris (ex Bercy). Les places s’étaient vendues en quelques minutes, malgré leur prix très élevé…

CARRE OR 128,00 €
CAT  01 111,50 €
CAT  02 95,00 €
CAT  03 78,50 €
CAT  04 51,00 €

plan_bercy_adele

Sans parler de toute la partie dans le cadre noir, réservée aux VIP (cette partie est due à la nouvelle configuration de la salle, donc désormais, pour tous les concerts, toute cette partie sera réservée et enlève une bonne partie des places pour les personnes comme nous, « lambda » !)


Pas de première partie, Adele est attendue pour 20h d’après les billets, 20h30 d’après les mails et 21h d’après la presse de la veille…Sans prendre de risque, on se pose dès 19h30. La scène principale est à droite (voir plan) et une seconde scène, se trouve au milieu de la fosse.  La scène principale est habillée d’un écran drapé bien tendu, où le visage d’Adele est reconnaissable a ses yeux fermés. La fosse quant à elle, est assise

13427857_10157026770860788_1104519271069860935_n
Scène principale en attendant le début du concert

20h15, les lumières s’éteignent, les premières notes du titre Hello démarrent et Adele surgit des profondeurs de la scène secondaire, dans une robe à la fois sobre et étincelante (elle ne changera d’ailleurs pas de tenue durant la soirée). Le public se lève, hurle, et c’est parti pour 2h de démonstrations vocales d’une technique hors norme.

Hello sera chantée au centre, puis elle traversera à pied la fosse pour rejoindre la scène principale sur le titre Hometown Glory accompagnée de superbes photos aériennes de Paris (Tour Eiffel, Nôtre Dame, Sacré Cœur …)

Il faudra attendre le 4e titre pour que l’écran drapé se lève et dévoile l’orchestre composé de 19 personnes (choristes, violons, guitares, contrebasse, percussions, batterie….)

13417647_10157026771625788_5431099302755310304_n
Adele et son orchestre

La setlist ne recèle que de pépites, alternant les albums 19, 21 et 25. Le son est exceptionnel, le claquement de percussions sur Rumor Has It est tout simplement incroyable, il en sera de même sur le titre de clôture Rolling In The Deep

Entre chaque chanson, Adele parle, parle, parle et parle encore. Finalement, ce n’est absolument pas dérangeant. C’est un sacré p’tit bout de femme, un bout en train ! Elle se marre, raconte des blagues, des conneries, sors des Fuck, Shit ou encore Ass. Adele vous parle comme si vous étiez sa bonne vieille copine. Elle vous parlera de sa grossesse à 21 ans, les joies d’être maman (ou pas), sa vie sans père dans le fin fond de l’Angleterre, sa plongée dans l’alcool et l’envie de se foutre en l’air suite à une rupture douloureuse, son premier concert à Paris devant 100 personnes, la French food, le métro, ses angoisses…bref tout y passe. Elle dira même que son « gros cul ne rentre pas dans cette chaise » lors du passage acoustique où toute la troupe est assise. Elle se marre, répond au public, observe chacun d’entre-eux, leur pose des questions sur leur pays ou leur vie (et là, on se rend compte que ce soir, nous sommes un public coloré : Israël, Brésil, Colombie, Italie, USA, surpoids, femmes, hommes, homo, hétéros, célibataires….)

13393931_10157026771020788_4000096910444938779_n
Pendant Hello

Adele assume à 200% d’où elle vient, elle sait qui elle est et entraine ses fans à croire en eux. D’ailleurs, il y a beaucoup de personnes en surpoids dans la salle, qui ont peut-être trouvé en elle, un brin de courage.

Sur le titre Where We Were Young, l’écran diffusera des photos d’enfance de la chanteuse, de 5 à 20 ans, non maquillée, ronde ou pas, avec boutons ou cheveux dégueulasses. Adele, c’est l’anti-système qui pourtant a percé et se retrouve au centre de toutes les conversations. Alors oui c’est sur, elle a un peu perdu (…68kg), et est tout simplement magnifique (elle a un staff qui la coiffe et maquille) mais elle reste simple tout en vous balançant ses tubes avec une telle facilité, que c’en est déconcertant

1


Voir Adele en live, c’est comme voir Tina Turner. Ce sont des raretés. Adele a la particularité physionomique d’avoir à la fois des cordes vocales graves et aiguës. Elle a cependant été opérée et a du changer son régime alimentaire pour les préserver (d’où sa perte de poids) et arrêter de fumer aussi. Depuis, elle a une aisance considérable de passer du grave aux tonalités les plus hautes, avec une puissance et une clareté ! L’entendre en live, il n’y a pas de différence avec le CD, ce qui prouve qu’elle n’a pas besoin de retouche. Pendant 2h, elle nous en mettra plein la vue (enfin les oreilles) et c’est en ça que je suis très heureuse d’avoir pu assister à ce concert.


Adele est aussi très proche de ses fans, et via Twitter, elle en sélectionne quelques uns pour qu’ils montent sur scène avec elle. Ce soir là, c’était au tour d’un couple d’hommes venus du Brésil spécialement pour la voir à Paris et en souvenir, elle leur proposa un petit selfie, entre potes quoi, pépouzes.

13417528_10157026771940788_7899154022685449498_n
Selfie avec cOupine

Concernant le show en lui-même : j’ai déjà parlé des 2 scènes, mais sur la scène secondaire (au centre de la fosse, face à moi), il y aura un cylindre d’eau encerclant la chanteuse, sur Set Fire To The Rain. Idem, pour un autre titre, des écrans drapés de façon rectangulaire l’entoureront, lui permettant de délirer toute seule pendant 5 min sur le fait que sa tête apparaisse à 4 endroits différents en même temps.

13445380_10157026776780788_9135309461244590673_n
Rideau d’eau l’entourant

Côté fou-rires, une fois au centre, elle se pliera en 2, le cul en l’air, à faire des sourires de niaises pour que les fans la prenne en photo. Et elle fera tout le tour de la scène, donc chacun aura eu sa photo niaise et sa photo fesses.

Et je terminerai par l’épisode Foot : le 10 juin était la soirée de lancement de la coupe d’Europe de foot, avec en ouverture, France VS Roumanie. Adele, a annoncé dès le début, qu’elle compatissait avec les maris qui ont du accompagner leurs femmes ce soir et qu’elle leur en était reconnaissant. Pour les remercier, elle passera un bout du match en direct. Chose promise, chose due, vers 21h30, Adele se pose avec sa petite tasse, devant l’écran géant diffusant le match, tout en partageant avec nous ses petits commentaires (je n’ai pas tout filmé, mais en voici une partie).


Arriva le moment larmes, le titre Someone Like You, sa terrible rupture mise en chanson en nous expliquant, avant de l’interpréter, qu’elle soutient chaque femme qui a vécu ou qui vivra cette dure épreuve. Le titre suivant sera tout aussi triste mais illuminé par des milliers de portables en mode « flash », sur demande de la chanteuse.

Sur le final, des millions de confettis pèteront dans la salle, portant chacun, un message de la main d’Adele (oui enfin, photocopié). Elle nous assommera jusqu’à la fin avec une superbe prestation de son tube Rolling In The Deep.

13434760_10157026770465788_5210254021130024607_n


Le temps passera à une vitesse folle. La prestation vocale est tout simplement parfaite, aucune fausse note ou frein à pousser les vocalises (même si sur un titre, elle a oublié les paroles, et partant dans un fou rire, elle recommencera à zéro). Elle est monstrueuse, même si, je peux le comprendre, certains auront un manque côté émotion tellement la technique est parfaite. Et ce qui la rend tout aussi incroyable, c’est le fait que malgré son statut de femme intouchable, elle reste disponible, drôle et simple. Et ce qui me fascine je pense, c’est qu’elle a pratiquement le même âge que moi et j’ai l’impression d’avoir 10 ans de moins ! (elle est de mai 88 et moi de juin 89 ><)

Alors oui, Adele est peut-être éloignée de ce que je vais voir en concert, mais c’était une magnifique soirée. Des femmes seules, j’en n’ai pas vues beaucoup, à l’instar de Tina Turner, Mylène Farmer, Lou Doillon, Izia ou encore la plus grande de toute, Marianne Faithfull. Et j’ai envie de vous dire, les femmes, elles assurent ! Toutefois, il faut croire que nous aussi on assure, public Parisien, car Adele ne cessera de dire pendant le show, que ces 2 dates à Bercy sont les plus belles qu’elle ait pu faire !


On ne change pas une groopie, il a fallu que j’aille récupérer la setlist à la fin héhé avec la fiche technique, alors voici la liste des chansons interprétées (avec une reprise de Bob Dylan) :

Tous les mouvements de scène, les voitures pour partir se préparent avant le rappel

13435392_10157026770405788_8296448551571657998_n
17 chansons, 2h de show

==> Galerie Photo <==


Mes Vidéos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s