Zazie – 22/11/16, Tours, Le Vinci

Une classe au naturel dans la ville la plus classieuse

Bon la variété et moi, on ne peut pas dire que ce soit l’amour fou mais on devait, avec ma sœur,  aller voir Zazie avec ma « reum ». Manque de pot, cette dernière s’est vautrée dans l’escalier paf urgences, paf platrée ! Alors nous voilà abandonnées mais on y va quand même (peur de rien ! pih ma BF4E est venue) ==> navrée de ce langage de jeune mais je vis mal mon passage dans le cercle des 27 !


La première partie est assurée par Marjolaine Piemont, une nana assez barrée qui chante par exemple un certain titre nommé « La Sol Do Mi » (prononcez le dans votre tête vous comprendrez). Fait assez rare pour être cité, c’est Zazie en personne qui présente Marjolène, cette brune montée sur des escarpins bleus clairs, habillée d’une robe à tutu rouge pétant.

Piémont, c’est le nom d’une herbe aromatique et moi je pense surtout que l’herbe est montée au cerveau et a atteint les axones.. Elle qui disait plus jeune « Quand je serai grande, je serai…. Un homme », elle dépeint dans ses textes les déboires amoureux, toujours avec humour et seule sur scène (merci les séquenceurs)

Bon… ce n’est pas ma tasse de thé et on a pas mal papoté finalement avec Leslon mais le public l’a très bien accueillie ! Elle est un peu de la même trempe que les Grande Sophie ou Mesparrow


21h place à Zazie. En fin de compte, j’ai hâte de la voir, j’ai toujours respecté son univers, son sens des mots, son naturel et je ne vais pas être totalement déçue.

La salle est pleine à craquer. La scène est habillée de dizaines de grosses ampoules suspendues dans le vide. Le groupe arrive très sobrement, composé entre autre d’Edith Fambuena à la guitare, très rare sous les projecteurs mais renommée dans l’ombre (productrice d’Etienne Daho, Alain Bashung, Jacques Dutronc, Jacques Higelin…Le premier titre envoie le steak « toc toc toc mais qui est là, le loup qui te mangera ».

La rythmique est superbe, impeccable et parfaitement balancée, surtout que sur certains morceaux, il y aura 2 batteries. Zazie est tout simplement (et vraiment simplement) belle et classe. Il y a des femmes qui n’ont besoin de rien, elles dégagent un truc point barre (Charlotte Gainsbourg, Lou Doillon et Zazie pour le coup). Un Jean’s, des bottines, un chemisier noir basique mais la magie opère, sa façon de bouger y fait certainement.

img20161126125050360517

Elle parle, elle communique, et surtout, elle nous fait rire ! Non seulement la nana est une surdouée des textes, mais en plus elle sait faire rire, sans parler de sa voix, malgré une bronchite ce soir là (on n’en ressentira aucun effet). Zazie nous explique un truc du genre « bon bon bon, désolée mais faut y passer…on vient de sortir un album, on est content de les jouer car se sont nos petits bébés, et vous je sais, ça vous emmerde, mais il faut y passer, rassurez vous, on a pris leurs grandes sœurs avec nous, et on les a mêmes rhabillées » Et là, j’ai envie de dire ouf…ce dernier album n’est vraiment pas terrible. Elle nous dira également « merci Tours, on se croirait un samedi soir, quelle ambiance ! Vous savez, je dois beaucoup à Tours car à l’époque, au tout tout début de ma carrière, j’étais très timide, monter sur scène me rendait malade. Et puis un soir, je suis montée sur scène ici, à Tours, dans un petit festival et mon angoisse s’est évaporée et j’ai su à ce moment, que j’en ferai ma vie » Cocoricooooo Don’t be so shy bébé chat !

Les titres s’enchaînent, Zazie s’enflamme sur Rue de la Paix et afin de reprendre son souffle, elle nous expliqui qu’il lui a fallu trouver un titre avec beaucoup d’onomatopées et paf, c’est au tour de Tout le monde il est Beau, qu’elle ne chantera pas d’ailleurs…Elle fera monter 3 jeunes filles pour le faire à sa place (avec le texte sous les yeux) et bravo à elles, elle n’ont pas du faire de Pen à Jean-Marie.

La dernière partie du show est survoltée, ce qui me rassure car le milieu était bien mou. Une boule à facettes géante descend, le Vinci brille de mille feux.

Par la suite, et oh miracle, la sublime J’envoie Valser ! Purée que de souvenirs sur celle-ci…et puis ensuite c’est Rodéo, surement ma préférée de l’artiste. La foule est debout depuis 30 minutes, ovation et Zazie émue, au bord des larmes.

Le final se fera à cappella sur des Ukulélés pour une version inédite de Larsen. J’aurais espéré jusqu’au bout entendre Zen ou Un point c’est Toi mais non…Concert d’1h45, et très contente. Le son était parfait, Zazie rayonnante, de bons musiciens, bref, je pense que je retournerai la voir.


La setlist :

Toc, Toc, Toc
Discold
Pétroleum
Encore Heureux
I Love You All
J’étais Là
On Eteint
Les Pieds Nus
La Vie Est Belle
Oui-Filles
Pise
Rue De La Paix
Des Rails
Les Lendemains Qui Déchantent
Tout Le Monde
Rodéo
Je Suis Un Homme
Oui
J’envoie Valser
Larsen

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s