Me And That Man – Songs Of Love & Death

Le duo le plus improbable vient de sortir un des meilleurs albums de l’année !

Le point commun entre Nergal et John Porter hormis la Pologne ??? A croire que le pays suffit sa peine car les deux musiciens viennent de sortir un album que je vous sur-conseille (c’est un peu comme le surlignage du conseil).

Ok Bébé, t’es posé dans ton fauteuil, l’été arrive et tu ne sais plus quoi écouter dans ta discothèque de dragueur ? Bah oui, avec les décès de D.Bowie, C.Berry et L.Cohen, tu ne peux plus trop frimer en disant que t’étais le seul à les écouter (même TF1 leur a fait un hommage, c’est pour dire…). Sortir l’artillerie Behemoth, t’hésites toujours un peu (tu m’étonnes) et un Johnny Cash, trop prévisible. Et bien garde la pêche (ou l’abricot), car Me And That Man est là (tout comme Soulsavers était là à l’été 2012 avec leur merveille The Light The Dead See, pour te donner le niveau) !

  • Tu aimes Johnny Cash ?
  • Tu aimes Nick Cave ?
  • Tu aimes les Doors ?

Bingo, lis la suite.

nergal_meandthatman


Qui est Nergal ?

« Nergal est un dieu des Enfers du panthéon mésopotamien. Il est considéré couramment comme une divinité d’origine sémitique, cohabitant avec la déesse infernale sumérienne, Ereshkigal, qui est à partir d’un certain moment de l’histoire religieuse mésopotamienne considérée comme sa parèdre, comme décrit dans le mythe de Nergal et Ereshkigal. »
source : (wiki ma vie de kiwi)

Si comme moi , tu n’as pas compris un mot sur deux de cette description, alors passons à la 2e définition : Nergal comme le chanteur du groupe de death polonais Behemoth ? Ahhh nous y voilà. Alors pas de panique Monique, rien de Behemoth là-dedans (même pas une petite goutte de sang ou de peinture blanche sur la figure). C’est plutôt sous son côté Adam Darski que Nergal intervient dans le projet.

nergal_behemoth
Nergal au sein de Behemoth

Qui est John Porter ? C’est un musicien anglais parti vivre en Pologne communiste dans les années 70, connu nationalement avec sa femme, Anita, tous les 2 compositeurs

me-and-that-man
Nergal & John Porter

L’un est âgé de 39 ans, le second de 66 ans, l’un dans le Black Metal (ou le blackened Death Metal, atchoum à mes souhaits), l’autre dans l’indie. Cependant, il y a 4 ans, les deux artistes ont travaillé à distance sur un morceau et quelques temps après, autour de petites courgettes grillées dans un restaurant grec polonais, Nergal a rencontré John. La magie opérant, un album a donc « naturellement » vu le jour, enregistré en partie dans l’appartement de John Porter.

Nergal avoue avoir les chansons de Songs Of Love & Death depuis longtemps dans la tête mais qu’il était impensable d’en parler à son groupe, qui l’aurait surement sacrifié avant de le pendre par les pieds (vade retro satanas, c’est comme demander à Lemmy Kilmister de faire une pub pour du lait ! Ah merde, déjà fait…comme quoi…)


Et donc alors alors, ce mélange ? Un magnifique album !!! Très sincèrement. Si vous aimez le blues, le rock, la folk, avec des voix graves et suaves, foncez ! Selon les titres, vous y retrouverez des sons bien familiers du domaine :

le titre Nightride, j’ai cru que c’était une reprise de Personal Jesus de Depeche Mode (la version coverisée par Johnny Cash pour celles et ceux qui la connaissent) ! Avancez la vidéo à 1.02 min pour écouter Nightride

le titre On The Road dans la lignée du rock US (Tom Waits, Kravitz)

Get Outta This Place, ode au blues. Love & Death a un petit air de Paint It Black des Stones (d’ailleurs, certaines intonations de voix font penser à Keith Richards sur d’autres titres). Impossible de ne pas penser à Jim Morrison et David Bowie sur le titre Of Sirens, Vampires and Love. Le titre Cross My Heart & Hope To Die est un mélange de Nick Cave et Dropkick Murphys (le banjo et les chœurs)


Cependant les paroles ne sont pas très enjouées (on s’en serait tout de même douté) et quelques unes censurées (tout comme un des clip).

Pensée au passage à un certain King Dude (Thomas Jefferson, chanteur de Black reconverti), à qui, ce projet, me fait très sensiblement penser.

Dans tous les cas, tu prends ton Pick-up, tes Ray-Ban, ton chapeau de Cowboy, et tu traces les routes de l’Utah avec ça à fond ! Sinon, avec une Twingo dans les rues de Reims et un bonnet ça peut fonctionner aussi, mais ça vend moins de rêve, il faut le dire.


Le groupe a publié 3 clips officiels :


Songs Of Love & Death

01. My Church Is Black
02. Nightride
03. On The Road
04. Cross My Heart And Hope To Die
05. Better The Devil I Know
06. Of Sirens, Vampires and Lovers
07. Magdalene
08. Love & Death
09. One Day
10. Shaman Blues
11. Voodoo Queen
12. Get Outta This Place
13. Ain’t Much Loving

Me-And-That-Man-Songs-Of-Love-And-Death

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s