Ghost, ou la mise en lumière d’un symptôme bien Français

« Something within your eyes / Said it could be the last time » bam, pause PUB

Plusieurs dans mon entourage se sont demandé pourquoi je ne réagissais pas à ce qui s’est passé vendredi soir sur le plateau de l’émission Quotidien (TMC) mais j’ai perdu tout espoir et je suis fatiguée de gueuler à tout va alors qu’au fond ça me bouffe et me ronge. On pense tous, dans notre petit microcosme, la même chose. Alors quoi, on fait une pétition en ligne ? On prend le relais du défunt Député Patrick Roy et on réclame que notre courant musical soit porté (je parlerai ici du Metal au sens large incluant TOUS les styles s’y rapprochant) ? On exile Christine Boutin ? On déchire toutes les affiches de tournées de Zaz ?


Petit retour en arrière : pendant 2 jours, l’info en boucle « Ghost en live et le chanteur viendra en interview démasqué » a été teasé par TMC mais relayé comme il se doit par les médias spécialisés. Pour celles et ceux qui connaissent le groupe, Tobias Forge a tenté, longtemps, de garder son anonymat. Bien que depuis 2017 le doute soit levé (merci à Rob Zombie pour une photo Instagram et le procès d’anciens Ghouls), Tobias Forge ne souhaite jamais s’exprimer à visage découvert. La belle aubaine pour la chaîne qui a réussi à chopper cette exclue. Oui mais voilà, faut-il encore savoir l’exploiter et respecter « l’artiste ». Il est donc 20h lorsque Ghost arrive sur le plateau de Quotidien pour jouer « Dance Macabre » jusqu’au moment des soli, lamentablement coupés par l’interlude « publicité » ! Stupeur. La chaîne n’en est pas à son coup d’essai et avait fait de même pour Prophets Of Rage. TMC/TF1 aurait-elle un problème avec le Metal (ou la pop de Ghost) ? Le CSA (la liberté en 2019 est bien pauvre face à celle de mes parents. Plus de clopes à l’écran, plus de seins, plus de masques qui font peur, plus d’insultes, le plat lissé et formaté) ? Quelle joie de se taper « j’ai perdu 15 kg avec Comme J’aime » « problème de prostate ? Prenez Prostamol » pendant que la fin de Dance Macabre se noie dans un abîme merdique de médias bien Français. Quotidien aurait pu relever la barre lors de l’ITW mais ce ne fut qu’un enchaînement de stéréotypes pitoyables créant la gêne sur le visage de Tobias Forge. On nous a sur-vendu une ITW mais il n’y aura que 2 questions, totalement inintéressantes, avant de montrer, une fois de plus, une séquence de culs au Hellfest ! Et voilà, tchao bonsoir. Même pas l’info que le groupe allait jouer la semaine suivante à Lyon et Paris. On se coltinera tout de même la playlist des invités à savoir 3 cuisto… Les goûts musicaux de Tobias auraient peut-être été de trop. M. Barthès se sent certainement libre sur TMC affiliée à TF1 mais la différence avec Canal+ est notable, merci à l’émission « l’album de la semaine » il y a quelques années, pour avoir sû recevoir Ghost. Ma déception fût double, il faut l’avouer, car je regarde très souvent Quotidien et c’est le seul moment que j’octroie à ma télé. Je reste une personne profondément attachée au métier de journaliste et je ne voudrais pas faire de ce cas une généralité mais bien d’une généralité de traiter le Metal comme un cas. Ce soir là, j’étais de concert, j’avais donc enregistré et me faisais une joie de mater ça en rentrant dans la nuit…autant vous dire que je suis partie me coucher bien plus tôt que prévu.


Alors qu’est-ce que ce moment reflète-t-il hormis un manque de respect et de dédain, une fois de plus, de la part des médias ? Pas grand-chose de plus, il reste dans la lignée d’une mentalité française où l’ouverture sur d’autres cultures reste bien morte et les préjugés bien gardés. Combien de radios sur les ondes FM ? Peu. Et celle qui est censée représenter le rock se clamant « La radio Pop-rock » ne passe qu’un simulacre de merdes tournant en boucle. Par chance, il y a France Inter avec des émissions comme Very Good Trip ou le Nouveau rendez-vous-même si la radio vante de plus en plus les mouvements rap et urbains (notamment le matin avec R. Manzoni) mais je ne lui en veut pas, elle a déjà parlé de Bror Gunnar Jansson et de Depeche Mode 😉

L’ouverture des médias à TOUS les courants musicaux est inexistante. Il faut être assez curieux pour aller chercher des pépites détenues par des passionnés, des petits milieux underground, des disquaires, des baroudeurs de la nuit…Heureusement des plateformes comme Deezer ou Spotify nous aident bien mais le « commun des mortels » reste cantonné à ce qu’on lui vend pour seuls et uniques chanteurs(euses) via un matraquage à tomber tarer . Regardez les meilleures ventes 2018 ! Envie de pleurer. On sur-médiatise le rap à tout va, comme si c’était un devoir, voire une obligation d’aimer et d’idolâtrer ce mouvement pour avoir la sympathie d’un plus grand nombre, grand nombre également formaté par ces médias :

topalbum18
Oui là je pleure vraiment

Dans le même style, nous avons les Victoires de la musique…aAAAHH enfin une émission musicale ?? Non, on touche toujours le fond. Regardez la catégorie « rock » avec en face la catégorie « rap » ET « musique urbaine ». Toujours pas de catégorie Metal et je vois mal Punish Yourself être nommé aux côtés de Miossec… A l’inverse, un de nos fleurons et porte-étendard, Gojira, a été nommé dans 2 catégories aux Grammy Awards…Cocoricoooo, là, tout le monde en parle ! Les mecs assurent depuis des années les premières parties des plus grands et sont, il me semble, les plus gros vendeurs français à l’étranger, mais avant cela, personne n’a pris la peine d’ecrire 2 lignes sur eux. Par contre, moi je connais Rihanna, Eddy de Pretto, Juliette Armanet, David Guetta alors que je n’ai JAMAIS demandé à les connaitre. Quoique l’on fasse, on sera noyé par ces « artistes » mais à l’inverse, qui est capable de me chanter un air de Judas Priest ????


Ras le cul aussi d’avoir les étiquettes bien collées (vous me direz, ça vaut pour toutes les « minorités ») ! J’ai encore l’image de la « horde de zombies » du putain de documentaire de merde de Zone Interdite sur le Hellfest. J’ai encore une ex-collègue qui pense réellement que je me pique là-bas et que je fais des rites satanistes en buvant du sang. Quand je passe des entretiens, malgré les 35°, je cache mes bras car la vue d’un tatouage est encore et toujours affiliée à « une mauvaise personne ». Oui les choses évoluent, mais pas dans tous les milieux. On a beau sortir des thèses ou des études montrant que le niveau de vie des Metalleux est supérieur à la « moyenne », comme si on devait prouver je ne sais quoi à je ne sais qui « regardez, elle, elle est infirmière, lui est avocat et pourtant, ils vont au Hellfest » et oui… et ils chient comme tout le monde aussi ! Mais ne vous inquiétez pas, le Hellfest rassemble 150 000 personnes avec un festival sold-out en 2h sans même annoncer sa programmation, et cela sans subvention. On n’a pas besoin de vous, on vit très bien dans notre petit monde misogyne, crade, irresponsable et sataniste.


Marre aussi de ces passions qui se réveillent à la mort d’un chanteur. Il faut attendre la mort de David Bowie ou la sortie de Bohemian Rhapsody, pour espérer entendre quelques-uns de leurs titres et entendre tout le monde se vouer d’admiration soudaine. Et que penser de ces magasins qui sortent des bonnets AC/DC ou T-Shirt Metallica portés par des pétasses sans neurone ?

Les idées reçues de la population ne sont qu’une exacerbation de la médiatisation de tout cela mais plus personne, aujourd’hui, n’a de recul. « T’es fan de Depeche Mode ? » « Ils ne sont pas morts eux ? » « Ils font de la merde, un tube sur un synthé et c’est tout. » Bah ouais connard, Depeche Mode n’a rien fait depuis 1980. « Joy Division ? » « Connais pas. » « Les Siouxsie ? » Idem. « Slayer ? » « Quoi ? »…. Laisse tomber, je vais me pendre après m’être scarifiée sur Behemoth.


Dans quelques mois passeront par exemple en France, She Past Away et Sisters Of Mercy, patron de la mouvance d’un genre lui aussi, bien inconnu du grand public. Par contre, on saura que M fait la tournée des Zénith ou que Kaaris se battra contre Booba. On aura encore des caméras de Quotidien attendant de voir nos culs à chaque sortie de concert car oui, il n’y a que ça qui intéresse.

Rassurez-vous, on va rester entre nous et continuer d’écouter nos vinyles à l’envers avant de programmer un Columbine bis mais on se passera de vos émissions et de « mise en avant » du mouvement. Je ne dis pas que j’en ai fait mon parti car je ne supporte plus de croiser une affiche de Thérapie Taxi ou d’être importunée à mon insu dans le tram ou métro parce que les mecs inondent les rames et rues de leur musique (trop has been de mettre un casque ou des écouteurs ?). Je ne supporte plus de voir les ventes de disques françaises, d’écouter des pseudos émissions musicales prônant toujours les mêmes et laissant toujours les autres sur le carreau des « infréquentables ». On fini par se couper du « grand monde », mais traiter de façon impartiale et égale tous les mouvements ne me semblaient pas impossible et à ce sujet, j’en ai fait mon parti.


Alors non, je ne me suis pas insurgée oralement de la coupure pub de vendredi, elle a juste confortée une fois de plus que le matraquage prônera toujours sur la qualité et qu’au final, mieux vaut rester dans l’ombre que de subir ces lumières. Je me suis certainement résignée, l’approche de la trentaine… mais si demain on me propose de tout quitter pour monter une ligne stratégique et d’accessibilité à tous, au plus grand nombre de courants musicaux, je serai présente.

Merci aux quelques radios indépendantes, aux passionnés croisés à des concerts, aux médias spécialisés sur internet, aux disquaires et continuons, sans grosses promo dégoulinantes, de remplir les salles, de toutes tailles, et de frissonner aux sons des guitares qui malgré les idées reçues, suivent des schémas de compositions aussi complexes que la musique classique. Je continue de croire que de belles découvertes sont toujours possibles grâce à nos réseaux, et merci aux groupes de ne pas flancher au sein d’un milieu bien difficile d’accès.

Je pense que je n’apprendrais rien à personne et ne fera rien avancer. Moi même il me reste des milliers de groupes à connaitre, découvrir, mais au moins, je me serais soulagée sans uriner sur le mur du voisin avec mon pisse-debout et cela fait donc 2 heureux : lui et moi. That’s all !


PS : cependant, si les fabricants de T shirt pouvaient de temps en temps arrêter le tissu noir et mieux tailler pour les femmes, je veux bien signer une pétition ><

NB : bien sûr, je parle du Metal mais cela peut aussi s’appliquer à tout autre courant artistique mis de côté.


Photo de couverture : Nostromo, Maroquinerie, @ultradelta

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s