No Offence

Quand Shameless rencontre des meurtriers, ça donne une série coup de cœur !

Etant déjà fan de Broadchurch, il me fallait regarder No Offence, nouvelle série diffusée par France 2 en seulement…2 soirs pour 8 épisodes. Je n’ai pas vraiment compris ! Faut être motivé pour veiller jusqu’à minuit ! Et je trouve ça regrettable, car pour une fois qu’une très très bonne série arrive, on la massacre. Elle a pourtant été élue, meilleure série étrangère et une saison 2 a été signée (début du tournage dans 1 mois)


Donc No Offence, c’est écrit par Paul Abbott, le même qui a créé Shameless (si vous avez mon âge, genre 26 ans, vous avez du croiser Shameless sur MCM ou MTV dans les années 2000, une famille de gros cassos’ anglais et si drôle. Il y a eu un shameless US aussi mais n’arrive pas à la cheville des british, donc ne pas confondre les deux)


Revenons-en à No Offence. La première saison compte 8 épisodes avec une histoire en fil conducteur où tout sera dévoilé dans le tout dernier épisode.

L’histoire principale porte sur un tueur en série de petites filles trisomiques. Autour de cette enquête, chaque épisode comporte une autre enquête indépendante, mais qui rajoute du piment.

nooffence_characters

Jusque là, vous me direz, rien de bien extraordinaire. Mais la force de la série réside en ses personnages, qui plus est, en celui de Vivienne Deering (Joanna Scanlon), dit Viv’. Elle est commandant du commissariat de Manchester, ronde, blonde et totalement barrée. Fan de musique des 80’s (notamment de Jimmy Somerville que vous entendrez dans son poste de radio) et toujours prête à payer sa tournée. Elle est assez crue dans ses propos et a un sens de la rhétorique comme personne. Je me suis tapée de sacrées barres de rires alors que la série est d’un drame absolu. Elle a également des méthodes bien à elle mais…méfiez-vous quand même, on l’adore mais je pense qu’elle cache bien son jeu.

« Putain c est pas vrai ! J attends depuis 40 ans que la moralité descende dans la rue et elle arrive déguisée en pouffe hystérique ! »

« Si mon père savait ça, il se retournerait dans sa tombe, mais par chance, je l’ai incinéré »

Viv’ est entourée de deux enquêtrices meilleures amies mais très différentes : Dinah, russe de par sa mère (Elaine Cassidy) et Joy, un peu vieille fille mais fidèle (Alexandra Roach). S’ajoute à ces 3 nanas, un autre enquêteur très beau gosse, Spike (Will Mellor), un légiste totalement détaché et lui aussi barré appelé Randolph Miller (Paul Ritter), un chef Maclaren, et d’autres policiers un peu cons cons.


L’enquête principale est très bien ficelée, jusqu’au dernier moment, on ne sait rien, du moins on croit savoir et puis…non. Et la toute dernière seconde m’a laissée perplexe sur un personnage et j’ai hâte de voir la saison 2.

Les autres enquêtes sont vites résolues, mais permettent d’aérer l’esprit qui surchauffe sur l’enquête principale et de bien se marrer sur certaines situations très cocasses.


Cependant, j’ai lu que la saison 2 ne ferait pas l’erreur que Broadchurch a pu faire : elle parlera d’une autre affaire, et on ne reviendra pas sur celle-ci.

Une chose est sûre, regardez la saison 1. Je vous garantis humour et frissons.

no-offence

2 réflexions sur “No Offence

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s