Hellfest 2016 – Jour 3

Municipal Waste / Orphaned Land / Vintage Trouble / Dragonforce / No One Is Innocent / Tarja / Caliban / Rival Sons / Jane’s Addiction / Ghost / Black Sabbath / Puscifer / King Diamond

Bon…les gueules commencent à se défaire : manque de sommeil, chaleur et surtout, dernière journée. Et quelle journée ! Il faudra faire des choix car de bons groupes jouent en même temps sur des scènes différentes.


Municipal Waste : bon, j’y suis allée surtout par curiosité car un groupe qui s’appelle déchets municipaux, forcément, ça me concerne (nom donné par le chanteur qui, un matin en se levant, a croisé une benne où était inscrit ce nom). Ils étaient déjà venus il me semble au Hellfest et ne m’avaient pas laissé un souvenir indélébile. J’apprécie leur drap décorant l’arrière de scène.

municipal_waste_hellfest
Municipal Waste, Hellfest 2016

Leur style est du « crossover trash » (rien que ça ?!) et sont américains. Ils ont des visuels dessinés toujours dans un humour potache de série B et euh…voilà quoi


La suite sera par contre une super découverte : Orphaned Land. Ils sont Israeliens, sont les pionniers du style Metal Oriental. Je connais melechesh (groupe de métal originiare de Jérusalem) mais j’avoue qu’Orphaned Land m’a moins laissée indifférente. Ils ont en tout cas réussi à réveiller la foule entre 2 gorgée de bières !


Enfin, un des moments forts du festival : Vintage Trouble. Mais que font-ils ici ? Au Hellfest ? Le groupe lui-même ne sait pas vraiment. Le public est perplexe, beaucoup ne savent pas qui ils sont, d’autres oui mais attendent de voir. Et puis il y a moi et d’autres Trouble Makers, persuadés qu’ils vont mettre tout le monde d’accord. Vus 2 fois auparavant (première partie des Stones à Hyde Park puis d’AC/DC au Stade de France), j’attends patiemment au premier rang. Le groupe arrive, ils prennent leur temps, se motivent, fond une petite ronde, avant d’entamer timidement leur set et après 2 min, la personnalité de Ty Taylor se libère et c’est parti pour 50 min de folie. J’ai simplement filmé une chanson histoire de profiter :

Ty fera un discours sur les attentas du Bataclan et tous les autres dans le monde, avant d’entamer une chanson qui le fera pleurer. Pour le reste, il sautera dans tous les sens avant de s’offrir un bain de foule avant de revenir sur scène, porté par des milliers de festivaliers conquis. Seul bémol, l’absence de Pelvis Pusher.

La petite satisfaction personnelle, ce sera un commentaire du groupe sur une de mes photos ainsi que leur message touchant sur le festival. En effet, ils avaient beaucoup d’idées reçues et se sont bien plantés, et on aime (si vous ne voyez pas de quoi je parle, toutes les explications sont ICI)

==> Ma Galerie Photos <==

34
Vintage Trouble, Hellfest 2016


Le soleil fait rage, comment dire, on crame, ce qui va de paire avec le nom Hellfest. C’est l’heure de Dragonforce. Bon alors, ce groupe, à une époque, je les ai hais ! Pourquoi ? Et bien parce qu’ils étaient le morceau de fin de jeu de Guitar Hero, impossible à faire en mode expert ! (et après des années sans jouer, j’ai tenté de le faire en rentrant en mode facile, ouf, même avec 3 touches, j’ai galéré, on perd vite en dextérité ><)

Hélas, la prestation n’était pas à la hauteur de ce que j’ai pu ressentir sur les 3 albums studio que j’ai à l’appart. Je me rendrai compte après qu’au final, ce n’était pas eux le problème, mais mes bouchons d’oreilles…Cependant, les soli, même sans un son impeccable, donnent le ton sur les prouesses live d’Herman Li, l’un des deux guitaristes (ils sont 6 sur scène). Leur bassiste, Fréderic Leclerq, est français (cocorico, le groupe est UK) permettant ainsi de s’adresser à nous en français (ça aide) en expliquant que le groupe est très fier de venir ici et qu’à chaque fois, ils passent des moments intenses.


En se plaçant au premier rang pour Tarja, c’est le groupe français, No One Is Innocent qui joue sur la 2e scène. C’était vraiment bien. Une très belle énergie et de chouet’ textes comme celui écrit après les attentats Charlie Hebdo :


16h, la plus belle voix féminine du metal arrive ! Elle avait fait la surprise de venir chanter sur scène, la veille, avec Within Temptation et j’avais été scotchée devant son charisme que je n’avait vu qu’en DVD jusqu’à présent. Tarja Turunen est unique. Pour moi, Nightwish est mort le lendemain de son éviction dans le groupe (Nightwish, qui, d’ailleurs, cloturait le Hellfest l’année dernière, et qui m’avait laissée perplexe vis à vis de la setlist et du show en lui même). Elle a été virée comme une merde, 1h après le dernier concert de la tournée 2005 baptisée par la suite « End Of Era ». Elle n’a toujours pas digéré cette histoire, elle dira même sur scène, dimanche « je faisais partie d’un groupe, à une époque, vous le savez peut-être…ils m’ont virée…comme ça, je n’ai pas compris, je leur ai dit qu’ils étaient fous, mais après toutes ces années, je suis ici et merci, je vous aime ». En effet, Tarja a tenté de rebondir, avec une carrière solo, plus ou moins réussie, mais je sens que cette année, elle prend le virage qu’on attendait réellement : le retour au metal symphonique (son album prequel vaut le détour et le nouvel album sortira le 5 août).

Tarja est rayonnante, elle sourit, joue avec nous, offrira quelques effets pyrotechniques et quelques confettis noirs dans le ciel. Le son n’est pourtant pas exceptionnel (balance ?), hélas, car sa voix est quelque chose d’incroyable ! La foule (et moi…surtout) exploseront dans une frénésie lorsque Tarja nous offrira un medley de sa période Nightwish avec les titres Tutankhamen / Ever Dream / The Riddler / Slaying the Dreamer.(elle fera également une reprise de Muse avec Supremacy).

Bref, quel plaisir de la voir épanouie sur scène.

==> Ma Galerie Photos <==

26
Tarja Turunen, Hellfest 2016

Je vais quitter un peu les Mainstages pour aller dans la Warzone et la Valley (et faire un tour de grande roue pendant Slayer). Il faut faire des choix, trop de groupes en même temps, Slayer et Megadeth déjà vus, je fais donc le choix d’aller voir un bout Rivals Sons, mais avant, pause dans la Warzone avant que Caliban n’arrive. Ils sont allemands et leur nom provient d’un personnage de Shakespeare (un esclave défiguré). Je m’attendais à quelque chose de très violent, donc vraiment y aller par curiosité (et puis la warzone est vraiment top depuis son agrandissement), mais au final ça passe… Mais pas le temps de tout regarder, je file à Rival Sons.


Ah mais merde, j’avais oublié le monde cette année ! Le temps d’aller de la Warzone à la Valley…Je ne verrai que les 3 dernières chansons de Rival Sons.

rival_son_hellfest
Rival Sons, Hellfest 2016

Si vous aimez le rock des années 70, alors vous aimerez ce groupe. De loin, le chanteur Thomas Flowers a la silhouette de Jim Morrison (et une super voix), et musicalement, des semblants de Deep Purple ou Led Zep. C’est vraiment sympa, le son est top et on respire sous cette Valley !


On fait une pause glace maison chez Rosalie (un nouveau stand qui proposait pour 2€, les meilleurs tartes piment/caramel ou encore cookie du monde, tout fait maison) avant de repartir sous la Valley pour Jane’s Addiction. Il est 21h30, la pleine lune au zénith, il faut chaud, et la température va encore monter à l’arrivée du très beau tatoué et maquillé Dave Navarro. Comment ça, c’est qui ? Vous n’avez jamais vu un extrait des émissions de tatouage genre Master INK ? Bon bah tant pis. Je connaissais Jane’s Addiction, tenez-vous bien, via Dave Gahan de Depeche Mode. Ce dernier en parle dans un DVD lorsqu’il explique sa vie de drogué à LA où il passait son temps à écouter du rock et des groupes émergents comme Jane’s Addiction (formé en 1985). Jane’s Addiction étaient d’ailleurs présents aux Musicares 2011 lorsque Dave Gahan fut intronisé par Steven Tyler d’Aerosmith. Alors voilà, la boucle est bouclée.

Dilemme car Ghost doit jouer à 22H, je me suis donc promise de ne rester que 20 min pour ensuite me barrer voir Ghost. 1h après, j’étais toujours sous la Valley ! Le groupe a mis l’ambiance. Un grand respect car pour 1h, ils sont venus avec le matos ! Leur scène sur 2 étages, avec les danseuses, les harnais pour qu’elles dansent aussi dans les airs, des fauteuils victoriens, des gros spots art déco enfin bref, la totale !

Perry Farrell (fondateur du Lollapalooza), le chanteur, est un sacré personnage, et j’y ai vraiment vu du Dave Gahan dans sa façon de bouger. Le groupe a pas mal splitté, et a même connu, au sein de ses bassistes, un certain Flea (Dave Navarro a également joué dans les Red Hot, ce qui explique cela) ou encore Duff McKagan.

==> Ma Galerie Photos <==

52
Jane’s Addiction, Hellfest 2016


Arf merdouille, j’ai loupé les 30 premières minutes des Suédois de Ghost ! Ghost étaient déjà venus au Hellfest, en pleine après-midi, je ne les avais pas vus, ils n’étaien pas connus et leur visuel me faisait penser à une groupe de death. Depuis, ils sont devenus très médiatisés en France (quand je dis médiatisés, ça reste dans la presse spécialisée, ne vous attendez pas à les voir sur D17…). Et puis je me suis penchée sur leur cas après leur reprise d’une chanson de Depeche Mode, Waiting For The Night (décidément…Après la reprise de Stripped par Rammstein, à quand Depeche Mode au Hellfest ?) et j’avais été surprise : rien de death du tout dans leur musique. Leur dernier album, Meliora a reçu d’excellentes critiques et l’arrivée de Papa Emeritus III fêtant cette nouvelle ère, ne pouvait que présager du bon pour cette prestation en tant, cette fois, que tête d’affiche.

ghost_hellfest
Ghost, Hellfest 2016

Leur visuel est très soigné et l’anonymat est le mot d’ordre. On ne sait pas qui se chache derrière les musiciens surnommés les Ghouls, disciples de leur Pape victime de complots,l’obligeant à abdiquer à 2 reprises. C’est donc toujours la même personne derrière le masque de Papa Emeritus, mais ce soir au Hellfest, c’est le Papa Emeritus III (qui serait Tobias Forge mais rien d’officiel).

Une belle claque ce soir en tout cas. Le son est excellent, surtout cette batterie carré, clinquante. La voix du chanteur est limpide, puissante. Les Ghouls sont dans leur rôle et les habits impeccables. Le groupe offrira au Hellfest un feu d’artifice à la fin de leur show, précédé d’un lâché de billets et d’une chanson interprétée avec un chœur de nones et d’enfants Clissonais, à faire trembler n’importe quelle brute.

13510854_10157089857735788_1694104244440024791_n
Feu d’artifices, Ghost, Hellfest 2016

dollar_ghost_hellfest
Billet Ghost, Hellfest 2016

Résultat : dès le lendemain j’achetai Meliora et je pense aller les voir euxs seuls quand ils reviendront en France


C’est au tour de Black Sabbath d’entrer en scène. On ne les présente plus et ce soir, ils viennent faire leurs adieux (décidément). Mais vous n’allez surement pas comprendre, mais je suis partie après 1 chanson. Je les avais déjà vus aussi au Hellfest et je ne m’étais pas éclatée. Ozzy et ses « coucou »…alors je suis partie faire un tour à la Valley voir Puscifer.

Puscifer, ça reste un problème pour moi : je ne sais pas si j’ai aimé ou pas aimé. C’est con, on devrait savoir, ça parait simple comme question mais là non. Je n’ai pas compris le kitshoune de mettre sur scène 4 catcheurs (2 équipes de 2 : un homme une femme par équipe). C’était surjoué et ça enlevé du sérieux à la prestation du reste du groupe comprenant 1 chanteur et 1 chanteuse. Leur style ? Bah je ne sais pas trop, en fai je ne sais pas trop quoi dire

puscifer_hellfest
Puscifer, Hellfest 2016
Je vous laisse un extrait de leur prestation au Rock Am Ring de cette année :

Puscifer est un projet monté autour du chanteur de Tool, auquel beaucoup de grands noms ont participé mais franchement, en live, je reste vraiment…sans trop d’avis.


Il est 00h45, l’heure du tout dernier concert de ce Hellfest 2016, en la personne de King Diamond ! C’est donc avec tristesse que je plonge devant la Mainstage pour écouter ce titan du chant jusqu’à 2h. La foule est loin d’être présente, la majorité des festivaliers sont partis après Black Sabbath et quelle erreur !!!!

King Diamond, ex chanteur de Mercyful Fate, est un mélande de Rob Halford pour les vocalises et d’Alice Cooper pour le côté théâtral (tout aussi kitshoune).

Je n’ai rien vu passer ! Une superbe prouesse que ce soit au niveau des soli, des compos, de la voix…Et que dire du titre Melissa entonné par les festivaliers encore présents. Pour vous donner un petit aperçu, j’ai filmé le titre suivant :

Terminer cette édition sur ça, et bien whao ! Je l’avais loupé la dernière fois qu’il était venu, et en lisant la BD Welcome To Hell(Fest), où un aparté sur King est fait avec son crâne du surnom de Mélissa à qui il parle avant chaque show, je me suis promise de ne pas le manquer la prochaine fois.

==> Ma Galerie Photos <==

16
King Diamond, Hellfest 2016

Voilà, il est 2h, je reste un peu me réchauffer sur le site auprès des cônes métalliques en feu, avant de dire au revoir au Hellfest, le cœur lourd et en traînant des pieds que je ne sens plus. Place désormais à l’article Ambiance/Bilan…See you

2 réflexions sur “Hellfest 2016 – Jour 3

  1. Avec la fatigue et le beau temps du dimanche ,nous portons nos vielles carcasses de 50 balais devant la M2 pour Dragonforce, Tarja et Blind Guardian, ensuite sur les conseils de mon pote Dizzy, direction la Valley pour l’excellent Rival Sons, puis retour vers la M1 pour un de mes groupe fétiche Megadeth!!! la voix de Dave et ses guitares!!! avec le nouveau guitariste solo Kiko Loureiro (ex Angra) qui joue sublimement!!! La claque de la journée. Puis Black Sab ,moyen malgré qu’Ozzy chantait mieux que la dernière fois…On a fini en beauté devant King Diammond superbe show!! et voilà encore un Hellfest de fini et maintenant j’ai le « festiblues » dépression post hellfest comme d’hab…apparemment nos chemins se sont croisé à Clisson. Bonne continuation et au plaisir de lire tes prochains articles.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s