Ni Juge Ni Soumise – Yves Hinant & Jean Libon

5 ans après la fin de l’émission culte Strip-Tease, le concept sur grand écran était attendu (by me tout du moins) et le résultat fût follement délicieux

« Ce n’est pas du cinéma, c’est pire » ! Voilà ce qu’on pouvait lire à la fin de la bande annonce du film Ni Juge Ni Soumise sorti la semaine dernière, réalisé par Yves Hinant et Jean lebon. Ces derniers sont connus pour avoir été les réalisateurs de l’émission belge Strip-Tease diffusé sur France 3 jusqu’en 2012.

Le concept du film n’est autre qu’un Strip-Tease sur grand écran au format 1h35, suivant pendant plus de 3 ans, la juge d’instruction Anne Gruwez (Bruxelles). Celle-ci s’était déjà illustrée dans 2 épisodes il y a quelques années : « Une juge atypique » et « le flic, la juge et l’assassin »


L’émission a souvent été décriée pour son côté « voyeurisme » ou « moquerie des pov’gens » mais ici, on découvre simplement une magistrate confrontée à la misère quotidienne rythmée de crimes, d’agressions, de viols… A aucun moment je n’ai considéré le documentaire comme de la télé-réalité mal attentionnée. Le film se déroule sans filtre et sans influencer la lecture à savoir aucun commentaire ni musique de fond. Le brut de fonderie des situations et le naturel des protagonistes est mis en avant.

Le fil conducteur du documentaire est le meurtre de deux prostituées, tuées 20 ans plus tôt sans avoir élucidé l’affaire, à l’époque sous l’instruction d’Anne Gruwez. Elle ressort le dossier et demande de nouvelles analyses auprès de 4 suspects. Autour de ce fil rouge se greffe des histoires du quotidien, avec leur degré d’atrocité bien différent les uns des autres passant d’une fétichiste SM à un futur Djihadiste, d’une meurtrière d’enfant à une famille dépassée par les événements de la vie.

nijugenisoumise

Anne sait mettre au centre de ses convocations, l’humain. Qui que ce soit en face d’elle, elle écoutera et donnera son avis sans se préoccuper de ses dires. C’est grinçant, cynique mais toujours bienveillant malgré tout. Son sens de la répartie incisif et son 6e sens en font une femme respectée, bien qu’elle semble complètement perchée.

Au volant de sa 2 chevaux, parapluie rose, accent belge appuyé, elle a tout pour plaire mais sait trancher dans le sens le plus juste des choses. La réussite de ce documentaire est de parvenir à faire rire sur fond d’affaires glauques. Ayez le cœur accroché cependant à certains moments où des bouts de clichés de meurtres défileront sous les yeux de la juge, ou lors de l’exhumation d’un corps. Cependant, ces scènes ne sont pas ici pour faire scandale mais pour contraster et d’une certaine façon, expliquer que sans un recul comme celui d’Anne, les personnes travaillant dans ce milieu deviendraient folles.

l_ni-juge-ni-soumise-1


Ni Juge Ni Soumise entremêle tendresse, bienveillance, cynisme, humour noir, respect, atrocités, le tout enveloppé dans une sacrée fraîcheur apportée par une magistrate unique. J’ai eu honte d’avoir ri à en pleurer et c’est là toute la réussite. Les dossiers s’accumulent, les punchlines également. Au fur et à mesure de l’avancée du film, on oublie qu’il s’agit d’affaires réelles, aux côtés de cette femme incroyable, où tout semble la laisser de marbre. Toutefois, la sévérité des affaires et la violence des faits reviendront de façon brutale dans les dernières minutes, glaçant le sang de toute la salle, face à une mère possédée au regard vitreux, soulagée d’avoir tué son enfant au regard de satan…

Mais rassurez-vous, vous aurez de biens beaux fous rire, et déculpabilisez-vous, le documentaire porte avant tout sur cette juge atypique et non sur les affaires (d’ailleurs, à aucun moment, vous n’aurez les dénouements de ces dernières).

Bref, c’est un véritable coup de cœur.

ni-juge-ni-soumise


Bande annonce :


ITW d’Anne dans C à Vous :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s