Dublin – République d’Irlande, Leinster

Carnet de voyage en République d’Irlande, épisode 5/5

Dernier article sur mon petit périple en Irlande d’environ 9 jours au mois de juillet. Les carnets de voyage ne sont pas rédigés dans l’ordre qui était le suivant : 1 Dublin – 2 Kilkenny – 3 Limerick – 4 Galway – 5 Connemara

Irlande


Déplacements

Nous sommes partis de l’aéroport de Tours pour environ 110€ par personne A/R avec la compagnie Ryanair, sans bagage en soute. Pour 9 jours, le sac à dos fait l’affaire en y ajoutant un bagage cabine. Nous sommes donc directement arrivés à l’aéroport de Dublin qui offre plusieurs solutions pour rejoindre le centre-ville :

  • Bus Aircoach – 9€ / personne – 30-35 minutes
  • Bus Airlink – 7€/ personne ou 12€ A/R – 30 minutes (avantageux car vous choisissez votre date de retour)
  • Bus lambda – 3,3€ / personne – 1h

Vous aurez le choix en sortant de choisir quel bus prendre, ou bien de réserver à l’avance sur les sites des compagnies.

95692413_10163567353555788_1093346971021737984_o_10163567353550788

Le bus à Dublin coute relativement cher comme toute capitale, 3,30€ le billet à la journée qui vous permet de circuler pendant 90 min pendant 24h. Sinon vous avez le ticket à l’unité pour le tram appelé LUAS à 2,80€. Autant vous dire qu’on a beaucoup marché !

Je vous conseille l’application Google Maps ou Here We Go pour vous déplacer dans Dublin. Vous aurez accès aux n° de bus, horaires de passage des différents transports en commun, temps à pieds, transport en commun ou voiture, bref un indispensable.


Logement

Nous avons coupé notre séjour à Dublin à savoir 2 jours à l’aller et 2 jours à la fin du séjour. Nous avons donc logé à l’aller dans un superbe appartement avec patio-terrasse et barbecue dans le quartier de Ranelagh, 371€/2 nuits/3 personnes avec boitier à code à l’entrée pour récupérer les clés. Le quartier est résidentiel, avec un TESCO à 5 min à pieds, parfait pour les 2 premières nuits.  La dernière partie du séjour, on l’a passé dans une superbe auberge de jeunesse Charleville Lodge Hotel, 290€/2 nuits/3 personnes avec chambre trio. Loin des auberges de jeunesse en dortoir, cette maison bourgeoise vous accueille dans un cadre chaleureux et cossu, avec parquet et décoration victorienne. Le petit-déj’ est à réserver au restaurant White Moose au rez de chaussé où les trous du cul sont interdits. C’est un peu onéreux mais on a super bien mangé comme vous pouvez le voir sur la photo. Une ligne de tram se trouve à 5 min à pieds.


Le bon plan

Vous pouvez acheter en ligne ou aux offices de tourisme le Dublin Pass, valable 1,2,3 ou 6 jours (de 35€ à 95€). Il vous donne accès à de nombreuses visites sans faire la queue, des réductions et un aller en Aircoach de l’aéroport


Jour 1

Avec l’arrivée à l’aéroport vers 18h, on a simplement visité le quartier Ranelagh où nous logions, et ce qui frappe à première vue c’est la gentillesse des habitants et la propreté ! Je vous assure que je ne suis pas « anti-français », j’aime énormément mon pays, mais à chaque voyage je me fais la même réflexion « putain on est juste trop cons, pas accueillants, pédants et sales ». On a direct été au TESCO faire des courses et tester les merdes sucrées du pays. Bah quoi, j’adore en voyage tester des trucs improbables où le régime est mis entre parenthèses. Le quartier en soit n’était pas exceptionnel et un dimanche, tout était fermé.


Jour 2

  • Quartier médiéval

Direction au petit matin, St Patrick Cathédral pour éviter la foule avec un arrêt à la Marsh’s Library qui se trouve juste à côté, collée au cimetière. Peu s’y arrêtent mais je vous la recommande (5€). Cette bibliothèque est plus petite que la célèbre du Trinity College mais elle regorge de vieux livres et pour les fans de Dracula, sachez que Bram Stoker a écrit l’ébauche de son roman ici-même. Vous pourrez d’ailleurs voir sous vitrine des extraits manuscrits de Bram Stocker et Jonathan Swift.

Pour info : Marsh’s Library est la première bibliothèque publique d’Irlande, ouverte depuis 1707 (fondée en 1638) avec plus de 300 manuscrits (dont 800 datant d’avant 1500) et 25 000 ouvrages.

Siège du culte Anglican, la cathédrale St-Patrick vous coutera 8€ à l’entrée. L’édifice date du XIIIe sans sa construction actuelle mais elle est située à l’endroit même où les fidèles ont été baptisés à la source, au Ve siècle.

Pour info : la cathédrale expose au public le masque mortuaire de Jonathan Swift (Les Voyages de Gulliver), sa chaise mobile ainsi que plusieurs objets lui ayant appartenu.

Si vous déambulez dans le quartier, vous ne pourrez pas rater la Christ Church située dans le cœur médiéval de la ville.

Pour info : la Cathédrale Christ Church date du XIe siècle (plus vielle que St-Patrick) mais c’est sa cadette qui a été désigné Église nationale.

  • Quartier Temple

C’est LE quartier touristique mais il vaut le détour. C’est ici que ce trouve le célèbre Temple Bar (devanture rouge) et des dizaines et dizaines d’autres pubs. Il était 14h quand on s’est posés à l’un d’entre eux et il y avait un groupe de musique traditionnel et de quoi se maquiller en trèfle géant (ma sœur était ravie) :

Tous les pubs invitent à toute heure de la journée des groupes de musique et c’est rare de trouver un coin pour s’assoir. Bien évidemment, la boisson phare est la Stout Beer et tout se sert en pinte. On a eu du mal à décoller du pub tellement c’était festif et c’est bien le problème de Dublin…On a écumé les pubs >< !

Pour info : Le Temple Bar est le quartier où la vie nocturne est la plus agitée, avec des musiciens de rues et des trottoirs bondés. Il tire son nom du recteur de Trinity College, William Temple. Le pub Temple Bar à la façade rouge est l’image d’Épinal du quartier,  date de 1840 et possède une carte de plus de 180 Whiskys.

Certains pubs sont attrape-touristes, d’autres authentiques mais il y a UNE PÉPITE à ne pas manquer : The Brazen Head. Ce pub est le 4e plus ancien du pays (et plus vieux de la ville) encore en activité, ouvert depuis 1198. Pour le trouver il faut s’excentrer, on y arrive donc pas par hasard (enfin nous si…on s’est un peu perdus le long des quais). Voici donc une sélection des pubs à ne pas manquer.

Pour info : la majorité des pubs ferment à 23h30 et sont non-fumeur

95789933_10163567418125788_2936454125069533184_o_10163567418120788
Rémy, songeur et perdu le long des quais 😉
  • Brazen Head – 20 Lower Bridge St, Usher’s Quay, Dublin, D08 WC64, Irlande

C’est véritablement une merveille ! Vous pouvez autant boire que manger (et bien manger) et y passer des heures. Il y a un grand patio avec lanternes et armures mais également le pub authentique de 1198 comprenant 2 étages avec des petits espaces et vieilles cheminées. Avec sa proximité avec le chateau de Dublin, le pub a servi de cachette aux révolutionnaires de l’attaque The Rising of 1798 contre la domination britannique.

  • O’Neill’s

La nourriture provient de producteurs locaux et vous pouvez savourer plus de 62 bières pression du monde entier. Les soirs de match le patio est bondé avec la retransmission sur écrans. Il y a également de nombreux concerts chaque jour

  • The Porterhouse Red

Ce pub sert sa propre bière, la Portehouse mais possède aussi le plus large choix de la ville en termes de bières du monde. L’étage est dédié aux groupes pop roc qui se produisent chaque soir

  • The Church Café

Ce pub a juste la particularité d’être situé dans une église. L’ambiance trop guindée, on y est pas restés longtemps mais peut-être parce-que c’était le 14 juillet et donc pub remplit de français ?

Flânez dans ce quartier, vous ne verrez pas les heures défiler. Les ruelles sont étroites, piétonnes, et les capsules de bières incrustées dans le pavé. Si vous n’aimez pas la bière, vous avez aussi le choix sur les Whisky avec notamment un pub à whisky.


Jour 3

  • Quartier Géorgien

On s’est aussi perdus dans ce quartier où avait lieu un énorme festival de rue, le City Spectacular (+300 shows pendant 3 jours) avec de quoi manger à foison et de quoi s’allonger dans l’herbe avec des milliers de personnes. Le quartier est assez chic, avec des boutiques indépendantes etdes maisons aux devantures blanches et monumentales. Cependant, ce qui nous a amenés ici était Trinity College et sa sensationnelle bibliothèque, la Old Library.

Pour info : Trinity College est la plus vieille université d’Irlande, fondée en 1592 par Élisabeth Ire. Réservée aux protestants, elle accueillait jusqu’en 1966 sur dérogations des catholiques. Les femmes y sont admises depuis 1903. Samuel Beckett, Oscar Wilde, Jonathan Swift, Bram Stoker…y ont étudié.

Pour Info : Trinity College est classée dans les 100 meilleures université mondiales et domine les sciences sociales.

Pour info : vous pouvez la visiter librement pendant les grandes vacances et des visites guidées sont organisées toutes les 1/2 h pour 13€

La Old Library est l’attraction de Trinity College. Elle est la plus grand bibliothèque du pays. Elle contient le livre de Kells (livre évangélique à enluminure datant du IXe) et la plus vieille harpe d’Irlande du Roi Brian Boru (941-1014) qui donna le symbole au pays.

Pour info : la galerie principale mesure 64m avec des manuscrits du VIIe pour les plus anciens.

Pour info : allez-y très tôt ou très tard car il y a foule. 8€ l’entrée

  • Quartier Grand Canal

Si vous longez le canal en sortant du quartier Géorgien, vous arriverez sur les docks. Plusieurs écluses (manuelles) occuperont votre marche mais il n’y a pas beaucoup d’activité dans le coin (on s’est juste un peu perdus)


Jour 4

On a refait un tour dans les ruelles piétonnes du Temple Bar et du quartier de Grifton où on a pu voir la mascotte de la ville : Molly Malone.

Pour info : Molly Malone était une très belle vendeuse de poisson le jour et femme de joie la nuit qui serait morte de la fièvre assez jeune. Son histoire s’est transformée en chanson puis hymne de la ville, aussi appelée Cockles and Mussels. Si vous lui touchez les seins, ça vous portera chance…enfin je crois parce que tout le monde lui touchait les seins ><. Cependant, on a aucune preuve que la chanson se base sur une véritable histoire.

Pour info : Cockles and Mussels a été reprise par de nombreux artistes mais la plus connue est celle des The Dubliners...

On est également passé par St George Street Arcade, un petit marché couvert de camelots et antiquaires.

Après ces 4 jours, on a évidemment terminé dans un pub avec un dernier craquage en rentrant pour la route :

95796639_10163567414730788_5113714734088060928_o_10163567414715788
La végan, le carnassier et les vaches

La cuisine Irlandaise

  • La bière forcément, avec comme porte drapeau la Guiness. Vous pouvez visiter le musée de la Guiness à Dublin, c’est l’attraction la plus vue des touristes avec plus d’1 millions de visiteurs. Son symbole est la harpe Gaélique mais également le Toucan. Ce dernier a été mis dans une pub car son pelage rappelait celui de la Stout avec le jeu de mot « You can ». Pour en savoir plus, lisez cet article

Pour info : la Guiness a été créée en 1759 à Dublin par Arthur Guiness. Tous les 4e jeudis de septembre, le pays fête le « Arthur’s day » où la Guiness est vendue moins chère dans tous les pubs. Il s’écoule plus d’1 million de pintes de Guiness par jour en Irlande.

La Guiness n’est pas la seule bière du pays, et encore moins la seule Stout donc ne vous limitez pas à celle-ci. Voici une liste non exhaustive des bières irlandaises testées et approuvées durant mon séjour :

  • Murphy’s Stout
  • Smithwicks Red Ale (brassée dans la plus vieille brasserie d’Irlande – 1710)
  • Kilkenny
  • Dublin IPA
  • Irish ALE
  • Hop House
  • Rockshore
  • O’Sullivan
  • King’s Head ALE
  • Galway Hooker IPA
  • Galway Bay
  • Oyster Stout (stout fermenté sur coquilles d’huitres – gout salé)

Pour info : l’Irlande est le 2e plus gros consommateur de bière derrière la Belgique, avec 0.36 litre par jour/pers.

Pour info : une Stout est une bière préparée avec des grains de malt hautement torréfiés. Quand à la mousse crémeuse, elle est due à une gazéification à l’azote plutôt qu’au dioxyde de carbone (si vous achetez une canette de Guiness, découpez là et regardez ce qui se trouve dans le fond – le floating widget, une balle remplie d’azote sous pression et brevetée par Guiness qui donne le même aspect à la canette que servit en pression)

  • Les Apple Pie et Meat Pie. C’est souvent que ces plats vous seront servis au restaurant. La Meat Pie peut se décliner avec un tas de légumes (champignons, oignons, Guiness…)
  • Le Fudge à base de sucre, beurre et lait se décline à toutes les saveurs et ce n’est pas fameux. Cela dit, ça ne coute pas grand chose donc je vous laisse tester

85163327_10163050602125788_1704413636333666304_o_10163050602110788
L’Irish Coffe évidemment ! Du café avec Whisky et chantilly Un truc bien digeste en quelque sorte. Créé en 1930 pour rechauffer les soldats tout en leur rappelant leur contrée en imitant visuellement un verre de Guiness

  • 96016433_10163567350560788_740943890772656128_o_10163567350550788
    Le Fish’N Chips n’est pas spécifiquement Irlandais mais plus associé au Royaume-Uni, cela dit, vous en trouverez partout.

95877189_10163567351890788_4639979613705994240_o_10163567351880788

  • Les plateaux apéro avec leurs saucisses dégueulasses….si vous voyez « sausage », fuyez !

96008795_10163567351700788_1023670150370426880_o_10163567351685788

Vous trouverez également beaucoup de soupes, de Garlic Bread (pain à l’ail), viandes bouillies….Concrètement, ce n’est pas sensationnel la gastronomie, dites vous simplement qu’ils mangent pour accompagner leur bière et pas l’inverse 😉


Bilan du voyage/ personne

1) Cout hôtels – 336€

  • Dublin – 220€ (4 nuits)
  • Galway – 73€ (2 nuits)
  • Limerick – 43€ (1 nuit)
  • Kilkenny – /

2) Transports – 194€

  • Avion – A/R- 110€
  • Train – 62,70€
    • Dublin-Kilkenny – 14,50€
    • Kilkenny-Limercik – 19€ (bus)
    • Limerick-Galway – 7,50€
    • Galway-Dublin – 21,70€
  • Bus/tram – 22€
    • A/R Aéroport – centre ville – 12€
    • visites Dublin 4 jours – 10€

3) Nourriture et pubs – même prix qu’en France à peu près donc selon vos envies bien que la bière soit nettement moins chère, 4-5€ la pinte en moyenne, et ne demandez pas un demi !

4) Visites – 27€

  • St Patrick Cathedral – 8€
  • Marsh Library – 5€
  • Bibliothèque Trinity College – 14€

5) Marche à pieds – 80 km

  • Dublin – 32 km
  • Kilkenny – 20 km
  • Galway – 19 km
  • Limerick – 9 km

Pour info : l’Irlande  compte 7.4 millions de visiteurs par an. Les Français représentent 5% de ces touristes derrière le Royaume-Uni (49%), les USA (12%) et l’Allemagne (6%).


==> Galerie Photo <==

95795021_10163567404825788_131667230390747136_o_10163567404815788


Retrouvez les autres épisodes en Irlande :

4 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s