Naoshima – Japon

Carnets de voyage au Japon : épisode 3/6

Troisième épisode du périple au Japon (archipel composé 6852 îles…Je me suis contentée d’arpenter en majorité, la principale, Honshu), où j’ai pu visiter les villes/îles suivantes :

  • Tokyo
  • Kyoto
  • Mont Fuji
  • Naoshima
  • Hiroshima
  • Miyajima
carte_japon
Voyage Japon 2017

Les carnets de voyages seront rédigés dans l’ordre du voyage, et j’espère, vous donneront envie d’aller visiter cette merveille du monde.


Après le Mont Fuji et Kyoto, direction l’île de Naoshima pour 2 jours et 2 nuits. Comme je l’avais expliqué dans l’épisode dédié à Tokyo, impossible de se déplacer au Japon sans la Bible Hyperdia.

Comment aller à Naoshima (en partant de Kyoto) : rien de plus simple donc, que d’aller sur Hyperdia et de taper Kyoto comme ville de départ et Uno comme arrivée (et de décocher la case « Nozumi Mizuho et Hayabusa » si vous avez le JR Pass). Ne prenez pas peur face aux différentes escales, ça se fait très facilement (et le changement Chamayachi – Uno est tout con : il n’y a que 2 rails, le train d’Uno attend l’arrivée du train de Chamayachi, idem au retour). Le trajet se fera en 2h30. Une fois à Uno, sortir de la gare et vous diriger vers la mer (en face de vous à droite), afin de prendre le Ferry. Prendre un ticket, soit A/R dans la journée, soit 1 aller puis un retour pour le lendemain, 290 yens/voyage. 15 min de traversée suffisent pour accéder à Naoshima.

19
Coucher de soleil

Pour info : à partir d’Uno, vous aurez plusieurs départs de Ferrys à destination de Naoshima, Teshima, Shodoshima et Takamatsu. Idem, de Naoshima, vous pourrez accéder à Teshima et Takamatsu

Transports sur l’île : il y a 1 ligne de bus mais soyez patients…1 ou 2 bus/heure (et que 2 chauffeurs, du moins, j’en aurai vu que 2 en 2 jours) et fin du service vers 20h45 (150 yens par voyage). Mais, eurêka, l’île a développé les balades à vélos. Vous trouverez plusieurs loueurs face à petite gare maritime, avec des choix de scooters, vélos ou vélos électriques. Ne chouinez pas sur les économies, et prenez un vélo électrique ! On est sur une île volcanique, ça grimpe ! Comptez 1000 yens la journée pour un vélo électrique (8€). Prenez le guide livret format A4 à votre arrivée sur la terre ferme, il détaille les horaires de bus, ferry, restaurants, plan, route vélos….

20

Logement : j’ai trouvé une petite maison sur Booking (La Curacion), tenue par un Japonais ne connaissant aucun mot d’anglais, qui parait de premier abord très froid, mais qui cache un sens de l’hospitalité. Il a été surpris de mes tatouages mais au final, je suis devenue sa chouchoute où à chaque fois qu’il me croisait, il fallait que je m’assoie et que j’essaie de comprendre ce qu’il voulait me dire « he Melissa, asaidotoi »><. Il possède 3 maisons, côtes à côtes, toutes équipées de la clim’ mais la première nuit, cette dernière n’a cessé de faire du gouttes à gouttes. Nos voisins étaient des Australiens, puis le lendemain des Hollandaises. Le propriétaire a décidé pendant notre absence (mais avec notre accord, après plus de 20 min de mimes pour se comprendre), de nous changer de maison, et de déposer, au mm près, toutes nos affaires au même endroit. Pour le coup, ce sont les hollandaises qui ont eu la mauvaise clim’, et nous, la maison royale !

La maison est équipée d’une cuisine, d’une salle de bain, de toilettes (avec des une paire de chaussons…on ne déconne pas avec l’hygiène), d’un salon où il faut installer les futons à même le sol (comme dit notre proprio fièrement « Japanese Style »). Attention, pas de chaussures autorisées, elles sont à laisser dans l’entrée.

109
Vue à 2 min de la maison

Passons les côtés pratiques, place aux visites !


Naoshima est une île dans la mer intérieure de Seto, à 5km de l’île de Teshima, toutes 2 connues des amateurs d’art contemporain. Avec ses 3000 habitants, Naoshima a réussi à tirer son épingle du jeu avec sa voisine Teshima pour attirer le tourisme, grâce à de nombreux musées (ex du Benesse House), les 12 Art Houses Project, et œuvres d’art disposées un peu partout sur l’île. Bien que le mot d’ordre soit l’art contemporain, l’île possède des œuvres de Claude Monet ou encore de Niki de St Phalle. Cependant, impossible de penser à Naoshima sans penser à Yayoi Kusama. En effet, cette dernière à installé 2 Pumkins, image internationale de l’île (les bus, les voitures ou encore objets souvenirs, sont à l’effigie de ces Pumkins)

92
Teshima, un cône parfait

Pour info : Yayoi Kusama (88 ans) a d’abord confectionné des parachutes (effort de guerre), avant d’être envahie par des hallucinations : « self obliteration ». Ces hallucinations se manifestent par des tâches ou pois, qui seront la matrice principale de toutes ses œuvres, « Ma vie est un pois perdu parmi des milliers d’autres pois… ». En 2003, elle est décorée par l’Etat Français de l’Ordre des Arts et des Lettres.

28
Yayoi Kusama – Yellow Pumkin

Pour info : la Red Pumkin est installée face à Teshima. N’importe où, où vous regardez, l’île de Teshima apparaîtra toujours dans l’un des trous de la Red Pumkin

101
Yayoi Kusama – Red Pumpkin

Pour info : le Art House Project est un ensemble de 12 petites maisons réhabilitées un peu partout sur l’île, par des artistes contemporains, et qui se visitent de l’intérieur. J’en ai vu une, la Haisha art house : ancien cabinet dentaire transformé en maison du souvenir de voyages à New-York par Otake Shinro.


Si vous n’aimez pas l’art, où que vous préférez profiter du soleil plutôt que de faire des musées (contrairement à ma sœur qui y a passé une bonne partie de ses journées), il y a de quoi faire : cherchez les œuvres éparpillées sur l’île, accédez aux temples cachés au sein du sanctuaire au sommet de l’île, vous baignez dans le Pacifique via 2 plages, vous balader à travers de très jolies petites rues, même si le tout semble un peu désert.

Pour info : le sanctuaire abrite plusieurs temples, dont un très récent, basé sur le modèle « contemporain » appelé Go’O Shrine. Impossible de le louper, son escalier imitant la glace, reflète la lumière à vous éblouir. Pour accéder au sanctuaire, il faudra gravir un escalier désert (attention aux araignées tissant leurs toiles entre 2 branches !!!! Il aurait fallu me voir, 20 min pour faire 50m), puis marcher le long d’un chemin de randonnée ombragé. Il y a une autre entrée, moins spartiate, avec un Torii annonçant l’entrée dans le sanctuaire, mais je ne l’ai vu qu’à mon retour.


Que dire de plus sur ces 2 jours paisibles, à pédaler (ça, c’était avant que ma batterie me lâche et que je force sur mes grosses cuisses pour terminer la journée), à se baigner, à dîner sur la plage, à buller dans les ruelles, à observer des œuvres et à dormir sur des futons « Japanese Style ». Je ne peux que vous conseiller de vous y arrêter.

Cependant, même la crème solaire ne résiste pas à Naoshima

10


Focus œuvres d’art :

Focus faune :

Focus plage :


==> Galerie Photos <==

74
Oui, j’adore cette photo

Retrouvez les autres épisodes :

6 réflexions sur “Naoshima – Japon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s