Miyajima – Japon

Carnets de voyage au Japon : épisode 5/6

Cinquième épisode du périple au Japon (archipel composé 6852 îles…Je me suis contentée d’arpenter en majorité, la principale, Honshu), où j’ai pu visiter les villes/îles suivantes :

  • Tokyo
  • Kyoto
  • Mont Fuji
  • Naoshima
  • Hiroshima
  • Miyajima
carte_japon
Voyage Japon 2017

Les carnets de voyages seront rédigés dans l’ordre du voyage, et j’espère, vous donneront envie d’aller visiter cette merveille du monde.


Après les émotions d’Hiroshima, départ pour l’une des plus belles îles du Japon (tous les guides en parle comme « l’un des 3 plus beaux sites du Japon ») : Miyajima

Pour info : l’île est également nommée Itsuku-Shima. Elle est rattachée à la préfecture d’Hiroshima

30

Comment aller à Miyajima : l’île est située à 35 minutes d’Hiroshima. Si vous avez le JR Pass, le Ferry sera gratuit, pas besoin de prendre un ticket (attention de prendre le Ferry de la compagnie JR et pas l’autre compagnie). D’Hiroshima, prenez le train JR Sanyo Line jusqu’à la station Miyajima-Guchi puis prenez le JR Ferry.

Transport : pas de bus, pas de vélo, pas de voiture. Vous ferez tout à pied

Logement : j’avais réservé l’hôtel Sakuraya, parfaitement situé (5 min à pied du Ferry, et 5 min à pied du Torii). Chambre avec vue sur la mer et la montagne, lits futon. L’accueil est familiale et adorable. Ils vous portent vos bagages et vous les garde si vous arrivez trop tôt ou souhaitez repartir dans la journée (et mettrons votre ordinateur dans un lieu sûr ><). 13400 yens la nuit pour une chambre double avec douche et toilettes, environ 100€ (il existe des chambres avec douche commune).

128

Pour info : le site officiel du tourisme sur l’île est accessible en français ICI

L’île accueille des dizaines et dizaines de daims, plutôt agressifs si vous avez de la nourriture, et je sais de quoi je parle : je me suis littéralement faite charger par l’un d’entre eux qui voulait mon sac de gâteaux. Après une bataille acharnée de quelques minutes car je ne voulais le lâcher, des touristes sont arrivés avec des sandwich, par chance il m’a oubliée, mais malchance pour eux. Le soir, idem, en mangeant, 2 daims ont commencé à venir mais les japonais, habitués, n’ont pas hésité à les virer à coup de pied (j’en suis restée choquée).

Pour info : le daim est un animal sacré dans la religion Shintoïste, classé trésor national. Les daims ont toujours peuplé l’île, dans le haut de la montagne, mais ont fini par s’habituer à l’homme et à descendre sur la côte. Depuis 2008, il est interdit de les nourrir et un projet de les renvoyer à un état sauvage, est à l’étude.

Pour info : l’île est sacrée. Il ne peut donc y avoir de naissance, ni de mort (donc pas de maternité, ni de cimetière). On ne peut non plus y abattre des arbres.

  • Le Torii flottant (du sanctuaire Tsukushima) :

Décrite comme l’une des 3 plus célèbres vues du Japon, le Torii flottant est THE PLACE TO BE. Je suis arrivée en Ferry le matin, vers 9h30. La mer est encore haute et recouvre les pieds du Torii, ce qui ne sera pas le cas aux alentours de 14h. Ce dernier mesure 16 m de haut et est présent depuis 1168 sur l’île (la version actuelle date de 1875).

Pour info : les horaires des marées sont disponibles ICI

  • Sanctuaire Tsukushima :

Datant du 6e siècle, et dans sa forme actuelle depuis 1168, ce sanctuaire est reconnaissable par sa structure sur pilotis. La légende veut que personne ne devait poser pied à terre en arrivant sur l’île sacrée. Il fallait donc embarquer en bateau, passer sous le Torii, avant d’amarrer son bateau et descendre sur les pilotis.

Le sanctuaire permet de passer de l’autre côté de la rive sans faire de détour par la route. Prenez le temps de déambuler, c’est reposant.

Pour info : le sanctuaire et le Torii sont classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO

  • Temple de Senjokaku :

Cette pagode de 5 étages datant du XV e siècle donne accès à un temple en ossature bois, sobre mais très beau, avec de nombreuses peintures sur bois suspendues. Il vous offrira une vue imprenable sur le sanctuaire Tsukushima.

  • Mont Misen :

Avec ses 535 m d’altitude, comment dire…après le Mont Fuji ça paraît easy comme montée ><. Cependant, on a pris le téléphérique pour gagner du temps et on est arrivée au premier petit observatoire (jumelles sur une plate-forme). Je vous conseille ensuite de continuer la randonnée sur environ 40 minutes afin d’arriver au sommet et d’en prendre plein la vue ! Pendant votre ascension, vous passerez par une petite grotte, de nombreux pavillons ou encore le Daisho-in

Pour info : la montagne sacrée est rattachée à la légende des 7 merveilles du Mont Misen, en lien avec l’entraînement acharné du maître Kukai vivant ici au 8e siècle (flamme éternelle, le rocher de la marée, le cèdre du feu du dragon etc). Kukai est le fondateur de l’école bouddhiste Shingon

Pour info : il y a 3 chemins différents, avec chacun leurs particularité. L’un d’entre eux cache de belles cascades, l’autre des grottes et pierres aux formes singulières, et le dernier une forêt d’érable. Renseignez vous sur les temps de parcours auparavant.

  • Daisho-in :

Le temple, fondé en 806, renfermerait l’une des 7 merveilles du Mont, à savoir la flamme éternelle, allumée depuis 1200 ans. Ce dernier, entouré d’érables, est un véritable havre de paix

L’île regorge d’autres temples comme le Daigan-ji et ses 4 statues de Bouddha trésors nationaux. Difficile de tout faire en une journée ! Je vous conseille le site de l’île en français pour bien organiser votre venue. N’hésitez pas à flâner dans les ruelles, des dizaines de boutiques toutes aussi mignonnes les unes que les autres les arpentent !

Pour info : dans l’artère commerciale principale de l’île, vous passerez devant la plus grande spatule à riz (shakushi ou shamoji) en bois du monde mesurant 7,7 m. Pourquoi ? Et bien Miyajima est le lieu de fabrication de ces spatules en bois, ustensile indispensable au Japon. Vous pourrez en acheter partout, ainsi qu’en version porte bonheur miniature (oshakushi).


Nourriture :

  • Les huîtres

Ils raffolent des huîtres chaudes, et vous en trouverez partout !

  • momiji manju

Gâteaux moelleux en forme de feuille d’érable et à toutes les saveurs ! Personnellement, je n’ai pas vraiment aimé, mais ce fut mon seul repas de la soirée, j’ai du gouter 7-8 variétés (black sesame, citron, thé vert…). Vous pourrez acheter des boîtes de 7 reprenant le mythe des 7 merveilles du Mont Misen.

123

  • boutique de sauces soja

Je suis tombée amoureuse d’une boutique toute cosy toute belle, version « cave » avec des dizaines et des centaines de bouteilles de sauce soja et autres condiments à base de soja. Une caverne d’Ali Soja-Ito

125

  • boutique de saké

Le saké étant principalement issu de la province d’Hiroshima, vous trouverez une boutique où ils vendent le saké dans sa forme originale, à savoir dans son tonneau tressé (komodaru). En bonus, vous aurez le choix entre 2 petits sacs cadeaux, car le sac, c’est important;)

1

  • La bière

Miyajima brasse sa bière (3 variétés). Elle est assez chère en dehors de l’île alors profitez-en

133

Attention, tout ferme à 18h !! Une fois les touristes partis, l’atmosphère est incroyable. Vous vous retrouvez seul(e) avec la sanctuaire éclairé de ses lanternes, idem tout le long de la plage, pas un bruit, pas un commerce. Vous n’aurez que la boutique des Momiji ouverte jusqu’à 19h30 je crois et donc ces horribles gâteaux comme repas ! Et prenez garde aux daims affamés qui viendront vous les prendre de façon brutale.

La particularité de l’île réside également en son feu artifice, le plus grand du Japon. Par malchance, il était tiré le soir même de mon départ. Cependant, la veille, j’ai pu me poser sur le bord du littoral et avoir des arrivés massives de voisins réservant déjà leur place, 24h à l’avance. Le lendemain, ce ne fut que des hordes de japonais arrivant par centaines des bateaux et prenant d’assaut l’île. Les familles arrivaient avec des caddie plein de nourriture et boissons pour tenir le coup toute la journée ! Finalement, je me suis dit avec du recul, que visiter l’île sans trop de monde aura finalement été une chance.

129


Alors, avec du recul, est-ce que Miyajima est l’une des 3 plus belles vues du Japon ? Assurément. Je me rappelle encore du choc au sommet du Mont Misen. N’hésitez pas à y dormir une nuit comme je l’ai fait, car l’ambiance du soir aux seules lueurs des lampions est splendide.


==> Galerie Photos <==

23


Retrouvez les autres épisodes :

6 réflexions sur “Miyajima – Japon

  1. Bonjour Ultradelta
    Quand publierez-vous l’article sur Tokyo ? Nous adorons vous lire, on apprend plein de choses avec les « pour info » et nous sommes impatients de lire le dernier épisode.
    Bien à vous
    Aurore

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s