Le Japon & ses bizarreries

Souvenirs de voyage mais aussi idées cadeaux, le Japon est un monde à part, qu’on se le dise

Écriture :

3 écritures (logo, syllabique et latin) mais 4 systèmes graphiques à savoir :

  • Kanji (logogramme)
  • Katakana (syllabique)
  • Hiragana (syllabique)
  • Romaji (alphabet latin)

alphabet_jap

Donc oui, c’est un peu le bordel sur leurs affiches publicitaires ou dans leurs émissions de télé car ils raffolent des bulles d’expressions, et le tout souvent en 2 ou 3 alphabets


Monnaie : 

  • Le billet de 1 000 yens représente le médecin Noguchi Hideyo (1876-1928)
  • Le billet de 5 000 yens représente l’écrivaine Ichiyo Higuchi (1872-1896)
  • Le billet de 10 000 yens représente toujours Yukichi Fukuzawa (1835-1901)

DSC_0117


Que ramener du Japon ?

Pâte de sésame noire : vous en aurez dans beaucoup de plats, qu’ils soient salés ou sucrés. Le must reste le steamed buns au sésame noir (il en existe aussi à la pâte de haricot rouge, autre spécialité). Dans tous les Lawson’s, Family Mart ou 7 Eleven, ils sont au niveau des caisses, cuits à la vapeur et donc toujours chauds. Une fois chez vous, ce ne sont pas les recettes qui manqueront, en madeleines, en pancakes, en poulet farci…

114
Steamed buns black sésame

Thé matcha : pour les amateurs de thé, la spécialité japonaise est  le matcha. Il y en a absolument partout, dans les distributeurs de boissons, les glaces, les mochis etc etc etc. Clairement, je n’en peux plus du Matcha et je ne peux pas dire que j’aime véritablement gout. Mais qu’est-ce ? C’est un thé en poudre issues de feuilles broyées récoltées peu avant la saison officielle car elles sont recouvertes d’une pellicule sombre ayant gardé des propriétés gustative, non dégradées par la lumière. Le matcha est utilisé pendant la célèbre cérémonie du thé et reste très cher à l’achat en dehors du Japon

Baguettes : le cadeau bateau, basique, mais bon, que serait l’Asie sans ses baguettes ! Ce n’est pas les marchands qui manquent, certaines serties de pierres précieuses, d’autres à l’effigie d’estampes, à vous de faire votre choix

DSC_0633
baguettes made in Japan

Estampes : si l’art visuel japonais ne peut se résoudre aux estampes, il n’en reste pas moins maître en la matière. Ramenez un poster de la Vague d’Hokusai (qui se décline aussi en chaussettes fendues pour tong de Geisha, T Shirt, éventail …) pour des amis et une reproduction authentique de Kuniyoshi pour vous. Pour ma part, j’ai investi dans 2 reproductions vendues dans une galerie d’art près du Senso-ji à Tokyo. Le tout n’est pas tant de les ramener, mais de les faire encadrer…le sur-mesure, ça vous coûte autant que les reproductions si ce n’est plus !

Saké : pas un repas au Japon sans un saké, tiède ou froid. La région des grands sakés se trouve à Hiroshima/Miyajima. Même si le palais français n’est pas forcément réceptif à ce « vin » (et non pas alcool, trop souvent confondu avec le tors boyau servi en restaurant asiatique chez nous), il n’en reste pas moins atypique. Et pour aller plus loin et éviter la banale bouteille, vous trouverez sur l’île de Miyajima le saké emballé dans « son tonneau » d’origine en version miniature

DSC_0613
Saké d’Hiroshima-Miyajima dans son petit tonneau (déco)

Bonbons : le japon est le paradis des bonbons WTF, rien de mieux qu’un gros pot-pourri avec un mélange de ce qui se fait, en passant des gâteaux apéros en forme de sushis, aux boules chocolatées Geisha. Pensez à demander  la detax si vous en achetez beaucoup ! Les bonbons seront emballés et à ne surtout pas déballer avant d’atterrir en France ! Gardez le ticket de caisse si contrôle à la douane.

DSC_0611
Petites boules « geisha » au chocolat-amande

Kitkat : ne me demandez pas pourquoi, mais la marque Kitkat s’est imposée au Japon. N°1 des ventes, le distributeur a donc décidé de décliner uniquement pour le pays des centaines de saveurs ! Oui oui, des centaines et chaque région a la sienne. Gout Wasabi (à acheter dans la région de Fuji, après vous aurez du mal, même à Tokyo et Kyoto je n’en ai pas revu, sauf aéroport), Matcha, agrumes, framboise, saké, cheesecake…J’ai même appris qu’avant les grands examens, les étudiants japonais s’en font un stock porte-chance.

IMG_9761
Kitkat wasabi

Katana : mon grand regret, ne pas avoir rapporté de Katana pour aller avec mes sabres…Mais je n’avais aucune confiance en la douane chinoise par laquelle je passais au retour et qui m’a bien fait chier à l’aller ! Mais sachez qu’il vous est possible d’en rapporter un.

voilà ce que j’ai loupé comme attraction dans mon jardin

Manga : j’avoue, je n’ai jamais lu un seul manga de ma vie, mais je m’en suis ramenée un. Je pensais comprendre l’histoire avec les images mais …non ! Et impossible de traduire la couverture, donc impossible de trouver un synopsis sur le net. Bref cadeau inutile mais 100% made in Japan.

DSC_0627
Manga (?)… Mais les dessins sont tops

Masque de beauté : les leurs sont particulièrement…colorés et avec des visages à choisir (geisha, robot, héroïne de manga, squelette…). Ne traînez pas trop dans leurs rayons cosmétiques, vous pourriez avoir peur, comme un masque lifting sorti tout droit du silence des agneaux…

masque_beaute_jap
crédit photo : nippon connection

Amulette : les p’tits shinto ou bouddhistes ont tout compris au business. Partout, vous pourrez acheter des petites amulettes porte-bonheur (chacune son rôle : amour, travail, santé, argent…). L’autre variante est le petit rouleau de papier (omikuji) à déplier et à accrocher à un arbre du temple en y faisant un nœud si la prédiction est mauvaise. Ils sont à tirer au sort et à vous de découvrir ce qui vous attend (si vous ne parlez pas japonais, c’est con).

Omikuji
crédit photo : farmofminds

Grue en papier (oritsuru) : souvenir d’Hiroshima indispensable, la petite « cocote » en papier est symbole de longévité. La légende veut que si une personne plie 1000 grues, alors son vœux sera exaucé. Suite à l’histoire de Sadako, la jeune fille tombée malade quelques années après le bombardement d’Hiroshima et n’ayant plié « que » 644 grues (la suite a été réalisée par ses camarades de classe après sa mort), la grue est devenue symbole de paix.

21686439_10159398646180788_3101152740482337992_n
Oritsuru d’Hiroshima

Éventail : il existe au Japon de tous petits éventails tout mignons rikikis aux couleurs des œuvres des grands créateurs d’estampes. Et le bonus ? Ça fonctionne

24
éventail avec Yakko Edobei par Sharaku

Goodies baseball : ils sont fanatiques de leurs équipes de base-ball, mais le must doit être pour les Carps d’Hiroshima ou des boutiques leurs sont entièrement dédiées : coton-tige, assiettes, porte crayons, brosse à dents, vêtements…tout y passe !

Totem Mont Fuji : si vous décidez de faire l’ascension du terrible Mont Fuji, n’oubliez pas d’acheter un petit totem dans les 2 boutiques qui sont au départ de la 5e station. Vous pourrez vous le faire tamponner au fer tout au long de la montée. A ramener, sacrée fierté !

Parapluie : à croire qu’il n’y a qu’un designer, mais tous les parapluies sont identiques ! Transparent et noir dans les environs de 4€, vous pouvez voir où vous marchez, et solidité garantie

et même dans les clips, ils ont du style…

Bento : non le bento n’est pas un mythe, il existe bel et bien et est très rependu chez les écoliers. Rien de mieux que d’en ramener un du Japon (en France, il faut compter 30€). 3 étages, le tout enroulé d’un petit élastique

Bento
Crédit photo : a-vos-baguettes.blogspot.fr

Nourriture « chelou » :

Natto : non, on ne vous propose pas ici un glaire bien baveux gluant, puant et marron mais du natto. Ces haricots de soja fermentés se consomment au petit-déjeuner…ou pas (c’est infâme >< et d’aspect répugnant)

Bowl of Natto
crédit photo : food & wine magazine

Kayu (porridge) : ne vous attendez pas au porridge british mais plutôt à une bouillie de riz avec beaucoup d’eau et sans saveur…assez bizarre

Congee
Crédit photo : gastronomiac.com

« œuf marron » : impossible de savoir ce que c’était, mais dégueulasse. Je m’attendais à un petit œuf en chocolat, mais non ! Texture identique à du tofu, hyper salé et sans saveur, bref, un mystère

IMG_9429
l’objet non identifié est au bout de la flèche, ça me parait assez clair comme légende

Maki en kit : super invention que le maki en kit ! Ne pas se tromper dans l’ordre du montage (suivez les chiffres 1-2-3) sinon ça ne ressemble à rien. Se transporte partout, idéal pour les petits creux, tout comme les onigris (triangle de riz fourré au thon/mayo entouré d’une algue nori).

IMG_0255
tu tires, tu déroules, tu retires, et tu enroules

Glace pilée (kakigori) : la pire arnaque qui existe en matière de nourriture ! Ça coûte un bras, et c’est uniquement de la glace pilée avec un gros sirop bien sucrée par-dessus (matcha, mangue ou encore sésame). Cependant, le mythe du Kakigori réside en sa finesse de glace qui n’est pas pilée, mais râpée via une machine spéciale Kakigori.

IMG_0389
vous visualisez la taille ?

Poisson séché pour apéro : attention si vous achetez des paquets de gâteaux apéro, certains regorgent de poissons séchés et bon…pas terrible

IMG_0532
attention, un poisson peut en cacher un autre

Hamburger à la mangue : et oui, ça fait fureur, et non, je n’ai pas testé

IMG_9471
la preuve, je ne dis pas n’importe quoi

Concombre stick : ils se les arrachent dès que les températures deviennent infernales ! Manger du concombre ok, mais en stick, bien frais, c’est encore mieux

IMG_0108
le truc le plus rentable !

Bière et spaghettis Matcha : et oui, ça aussi ils l’ont fait ! Quand je vous dis que je n’en peux plus du matcha, c’est qu’il y en avait partout

Mochi : pâtisserie par excellence japonaise, ils se déclinent sous plusieurs formes et couleurs. Cependant, l’original reste la petite boule de riz gluant, fourré à plusieurs saveurs. On ne peut pas dire que ce soit mauvais, mais excellent non plus

IMG_9805
mochi mochi

Frites de patate douce (daigaku Imo) : c’est de la patate douce frit avec du sucre…Bon, ils adorent ça mais sous 40°, c’était pas tip-top

20170820_143357
Non non, pas du tout sucré comme encas

Fruits : difficile de trouver des fruits finalement car j’avais accès qu’aux konbinis quand je décidais de manger (heures tardives)…Évitez leurs fruits en sachet plein de jus, même s’il n’y a que ça et que ça fait du bien de manger frais, ça reste trop sucré !

20170822_202411
Même les fruits se mangent avec des baguettes

Et sinon, vous avez dit bizarre ?

Toilettes : le petit spray pour se nettoyer les fesses ! Vous verrez ça dans les hôtels et autres toilettes publics. Plusieurs fonctions, comme la température de l’eau, la puissance du jet, la petite musique pour cacher les bruits, bref, tout un programme

IMG_0314
Pour comprendre, il faut tout tester…

Distributeurs de culottes usagées (burusera: oui, il y en a au Japon. Certains parlent de fausses rumeurs, d’autres y donnent tous les détails, mais non, il en existe bel et bien, dans quelques sex-shop ou quartiers chauds. Aucune idée de comment cela fonctionne, où sont-elles récupérées mais tous les styles existent (jusqu’à la catégorie « menstruation »). On est bien d’accord, c’est dégueulasse, mais le Japon a une vision du sexe assez…particulier

aaaaaaahhhhhhhhhhhh

Konbini : avant d’être un site internet, les « konbini » sont avant tout des épiceries ouvertes H24 ! Impossible d’y échapper il y en a plus de 55 000 au Japon. Pratique pour retirer de l’argent, prendre à manger ou le matériel de première nécessité comme pansements ou gel douche. Les konbinis sont devenus une véritable institution

Bancs publics WTF : bon, bah la photo parle d’elle-même

DSC_0304
suis-je la seule avec un esprit mal placé ?

Faux costumes traditionnels : les japonais aiment se déguiser en habits traditionnels lorsqu’ils visitent des temples. Ne soyez pas étonnés d’être entourés d’habits traditionnels dans les grandes villes ou sites touristiques, mais ce sont des « fake », dommage. Cependant, les boutiques de prêts croulent sous les demandes et les européens tentent de plus en plus l’expérience. Fonctionne aussi en idée cadeau : pour traîner en peignoir chez soi et avoir la classe…

83
tchei-tchei !

Tatouages : la culture japonaise reste hostile aux tatouages, restant affiliés aux Yakuzas (mafia japonaise) et aux criminels ou prostituées (tatoués par les autorités à une certaine époque). Le tatouage a été interdit sous l’ère Meiji qui prônait pourtant l’ouverture sur le monde, mais a été de nouveau légalisé après la seconde guerre mondiale. Cependant, sa mauvaise image n’a pas été balayée pour autant et peu de japonais en portent, si ce n’est à des endroits bien cachés. En tant que touriste, on vous les tolérera mais l’accès aux bains publics (onsen) vous seront refusés, ainsi que des parcs d’attraction, salles de sport voire certains hôtels (assez rare mais réel). Renseignez-vous avant de réserver une chambre ! Dans le métro, habituez-vous à être dévisagé(e), à être accosté(e) par des curieux qui les trouveront « very cool » et à vous faire prendre en photo avec copine tokimato qui vous mettra sur insta avec fierté…

IMG_0556
Affiche dans le métro, pub pour un nouveau parc d’attraction

La folie du plastique : je n’ai jamais vu autant de plastique au m² ! Il y a en a pour tout et partout. Pour enfiler le parapluie dans les magasins (qui vous servira 2 sec), pour mettre vos courses (et tant qu’à faire, on vous en met 2 si jamais l’un craque), pour manger votre barbe à papa, sans parler du sur-sur-sur-sur emballage de tous les produits alimentaires ! C’est juste dingue. L’exemple des makis, ces derniers sont dans une boite en plastique, elle-même dans un sachet en plastique le tout dans un autre sac en plastique…sans parler de la sauce qu’on vous emballe à part, et des baguettes.

le prochain qui me donne un sac plastique !

Poubelles publiques : il n’y a pas de poubelles publiques au Japon. Il faudra donc faire comme tous ces milliers de japonais et vous balader avec votre sac poubelle (ou plastique de courses) à la main.

non non, pas besoin de chercher les poubelles, il n’y en a pas

Distributeurs de boissons : il doit y en avoir un pour 10 habitants…à chaque coin de rue, un distributeur de boissons ! Je n’ai pas fait ma téméraire en ne prenant toujours que des bouteilles de thé vert (nature, sans sucre, rien à voir avec nos merde de Lipton Ice Tea), car le choix est vaste et connaissant les goûts des japonais, non merci. Cela dit, on apprécie aussi le distributeur de bière à 15h sous 40°.

Fumer est interdit dans les rues : et oui ! Pas forcément pour cause de tabagisme passif, mais pour éviter qu’un fumeur ne brûle quelqu’un avec son mégot (les trottoirs sont assez densifiés humainement parlant !). A vous de trouver les « smoking area » de plein air.

Gauche, on a dit « à gauche ! » : : attention en traversant, ils roulent à gauche ! Idem, on marche à gauche, on monte les escalators à gauche et on lit de droite à gauche. Pourquoi ? Et bien parce que le samouraï portait son sabre à gauche pour mieux la dégainer de sa main droite (à condition d’être droitier, certes), et pour éviter le contact des sabres entre 2 samouraïs, il fallait marcher à gauche. Quand les panneaux signalétiques sont arrivés, il était plus simple de se mettre à rouler à gauche pour mieux pouvoir les lire.

Mais oui, ça va bien se passer

Le salut : ils saluent sans arrêt, comme nous on se serre la main ou on se fait la bise. Le problème, c’est que si vous les saluez, ils veulent toujours avoir le dernier mot, donc  ils resalueront, et ainsi de suite. En bref, contentez-vous de dire « arigato kosa y mas » (merci beaucoup) et barrez-vous ! ><

Voitures carrées : là, mystère ! Les japonais ont à 85% des petites voitures carrées. Elles sont appelées les Kei Cars et ne roulent qu’au Japon. Un article paru dans Le Monde vous explique tout pour les plus curieux

Machines pour commander au resto : gros boutons et alphabet local, bon courage pour commander ! La plupart des restaurants de Kyoto et Tokyo fonctionnent avec ce système où vous devez commander, payer puis aller chercher votre assiette.

IMG_0520
Voilà, voilà, pour commander c’est vraiment simple ><

L’hygiène : ici on n’aime pas la saleté, d’où le Syndrome de Paris pour certains touristes japonais visitant notre capitale. Les agents publics portent tous des gants de soie, pour éviter le contact avec les pièces de monnaie. On passe l’aspirateur dans le métro et on passe sa journée à passer l’éponge sur la rambarde de l’escalator. On trimbale son sac poubelle et on porte un masque quand on est malade pour ne pas contaminer ses voisins.

IMG_0524
Aspirateur dans le métro

La nourriture plastique : ils ont la folie des porte-clés à l’effigie de gaufres, muffins, glaces, croque-monsieur…oui c’est une tendance comme une autre. Idem pour les vitrines (photos ci-dessous) où tous les plats sont représentés en résine plastique, plus vrais que nature ! Ça aide le touriste qui ne peut pas lire une carte mais également le local qui a un doute sur la capacité du restaurant à servir son plat préféré.

La discipline : le japonais aime ce qui est droit. Ainsi, vous pourrez voir des jardiniers dont l’unique tâche est de passer le râteau là où vous avez marché, même si vous êtes 10 000 à fouler les gravillons, il passera le râteau 10 000 fois. Dans le métro, suivez bien les lignes au sol, il y a un sens aller et retour, ainsi qu’une file pour monter dans la rame, sans doubler son voisin ! Il en est de même dans l’escalator, on ne se double pas comme à Paris, on reste à sa place.

IMG_0554
en rang sans parler, nez sur le smartphone

Transpiration zéro : il fait 40°, t’es dégoulinant(e) de sueur, et eux, sont en chemise, pas une trace de transpiration. Le déo ne remplit d’ailleurs pas les rayons des konbini, prévoyez le votre.

Hôtels capsules : concept typiquement japonais, on vient s’y reposer quelques heures ou une nuit. 1 capsule par personne, l’ensemble forme un nid d’abeilles géant. Ne pas être claustrophobe. Marrant car toute petite, je regardais en boucle la K7 du World Wide Live de Scorpions, on voit le groupe découvrir ces « merveilles » et Klaus s’exciter tellement c’est petit. Jamais j’aurais imaginé me retrouver devant !

wwlcapsule
« This is Japanese tour…no comment »

Homme/femme travaux : s’il y a des travaux sur une voie publique ou dans le métro, un agent sera uniquement là pour vous indiquer de vous éloigner des plots…Taux de chômage au Japon ? Très faible

et oui, ça en jette !

Vie sous terre : l’agitation est incroyable dans les couloirs et les stations de métro. Des centaines de restaurants et magasins y ont trouvé refuge, ça grouille dans tous les sens, une vie à l’ombre des rayons du soleil

si si, j’te jure !

Émissions de télé : ah ! Que serait le Japon sans ses émissions « à la con ». Ce n’est pas un mythe, il y a des tas d’émissions de jeux et avec un humour pas vraiment compréhensible pour nous, européens, le tout avec des arrêts sur image et des montages bidons accompagnés de sous-titrage kitschoune et omniprésents  ! Les jeux sont vraiment cons, au delà de toute espérance… Mais ce qui m’a le plus marqué, c’est la place de la nourriture dans leur culture. Sans exagérer, plus de la moitié du temps est dédié à la bouffe, ça en devenait angoissant ! Que ce soit les dessins-animés, les plateaux de talk show, les émissions de jeux, de débats, les pubs, bref de la bouffe partout et tout le temps ! Je me suis résignée à regarder le base-ball à la fin du séjour, c’est chiant, mais moins angoissant.

Grosses cigales : la première fois où je suis arrivée, je pensais entendre une scie à métaux, mais au bout de quelques heures, je me suis dis qu’il y avait beaucoup de travaux quand même…Finalement, la responsable de ce bruit est la cigale, 10 fois la taille des nôtres avec un chant incroyablement puissant. Multipliez ça par des centaines voire milliers dans les arbres… La cigale a une place à part entière dans la culture japonaise, et sans leur chant, le Japon ne peut se dire être en été.

DSC_0205.JPG
Oui ceci est un tronc d’arbre, oui ceci est une cigale

Folie des distributeurs : boules surprise en tout genre, le paradis de la boule est ici

IMG_9891
imaginez ça sur des étages complets

Retrouvez les carnets de voyage :

DSC_0332
je ne savais pas où placer cette photo, pub dans la rue ><

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s